La représentation syntaxique du temps : le cas de l'hébreu moderne, de l'arabe standard et dialectal

par Nora Boneh

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Alain Rouveret.

Soutenue en 2003

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse fournit une analyse des systèmes temporels de l'arabe standard, de l'arabe syrien et de l'hébreu moderne. Le modèle syntaxique mis en place pour cette analyse applique l'idée que le temps et l'aspect grammatical sont définis par le même ensemble de relations pouvant exister entre des intervalles de temps. Les relations entre chaque paire d'intervalles sont codées par deux catégories syntaxiques. Les langues peuvent rendre structurellement visibles une seule de ces deux catégories ou les deux. S'agissant des langues étudiées ici, le postulat est qu'en hébreu la catégorie temporelle haute est celle qui est structurellement visible, et qu'en arabe (standard et syrien) il s'agit de la plus basse des deux. Une telle analyse permet de rendre compte du caractère purement temporel de l'hébreu et du caractère aspectuel de l'arabe. Ce modèle syntaxique est mis à l'épreuve dans deux domaines empiriques distincts, celui des phrases non-finies et celui des phrases à prédicats non-verbaux au présent, ces domaines permettant d'examiner la flexion (partiellement) séparée du verbe qui la porte. Sur le plan théorique, ce travail illustre le fait que la temporalité est dérivée dans la syntaxe et ne relève pas d'une position syntaxique fixe.

  • Titre traduit

    ˜The œsyntactic representation of time : the case of Modern Hebrew, Standard Arabic and Syrian Arabic


  • Résumé

    This dissertation investigates the temporal systems of Standard Arabic, Syrian Arabic and Modern Hebrew. The syntactic configuration put forward in this thesis is based on the idea that tense and aspect are to be defined by the same set of relations holding between time spans. The relations between each pair of time spans are encoded by two syntactic categories. Cross-linguistically, either both categories or only one of them can be made to be structurally visible. It is suggested, that in Hebrew, the higher temporal category is rendered structurally visible, while in Arabic (Standard and Syrian), it is the lowest of them two. Arguments for this syntactic configuration come from two distinct domains : non-finite clauses et non-verbal predicates in the present tense. These domains of investigation were chosen because they permit to examine the structural manifestation of temporality by (partly) dissociating inflection from the lexical verb carrying it. The present analysis shows explicitly that Modern Hebrew is a tense prominent language and that Arabic is an aspectual one. The theoretical contribution of this dissertation is showing the temporality is derived in the syntax and that its source is not one fixed position in the syntactic hierarchy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 333 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 304-323

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1832
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.