Effets anti-interleukine 1β in vitro des œstrogènes et de la rosiglitazone dans les chondrocytes articulaires : analyse des mécanismes d'action moléculaires

par Pascal Richette

Thèse de doctorat en Biologie ostéo-articulaire, biomécanique et biomatériaux

Sous la direction de Maïté Corvol.

Soutenue en 2003

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Anti-cytokine in vitro effects of 17β-oestradiol and rosiglitazone on interleukine -1β-treated articular chondrocytes : analysis of their respective mechanism of action


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [161] f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 93-113

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2003) 180
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.