L' approche cognitive de la phobie sociale

par Catherine Musa

Thèse de doctorat en Psychopathologie fondamentale et psychanalyse

Sous la direction de Jean-Pierre Lépine.

Le président du jury était Patrice Boyer.

Le jury était composé de Roland Jouvent.

Les rapporteurs étaient Serban Ionescu, Pierre Thomas.


  • Résumé

    Nous avons voulu avec ce travail, exposer dans le cadre plus large des théories cognitives de l'anxiété, l'approche cognitive de la phobie sociale à travers ces différents modèles théoriques et la recherche expérimentale associée. Dans notre travail expérimental, nous avons cherché à étudier les processus attentionnels et la mémoire dans la phobie sociale afin de tester le modèle de Clark et Wells (1995). Pour réaliser ces objectifs nous avons conduit quatre études. De ces différents travaux , ressortent principalement les points suivants : Il existe dans la phobie sociale une hypervigilance pour des stimuli verbaux à contenu spécifique de menace sociale. La présence d'un trouble dépressif concomittant à la phobie sociale « annule » le biais attentionnel. L'existence d'un évitement des stimuli externes, télle que proposée par Clark et Wells, n'a pas été confirmée. Enfin, la version française du questionnaire FNE nous paraît avoir des qualités psychométriques satisfaisantes.

  • Titre traduit

    The cognitive approach to social phobia


  • Résumé

    The aim of this project was to expose within the cognitive theories of anxiety the cognitive approach to social phobia through its different theoretical models and the associated experimental work. The experimental part of this project aimed to study attention and memory in social phobia in order to test the model of Clark and Wells (1995). We therefore conducted four experimental studies. The main conclusions of this work is that : There exists in social phobia a hypervigilance for word stimuli with a specific content of social threat. The presence of a concomitant depressive disorder abolishes this attentional bias. The existence of an avoidance exte-mal stimuli as proposed by Cark and Wells was not confirmed. And lastly the french version of the FNE appears to have satisfactory psychometric qualities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (198 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 292 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2003) 096
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.