Étude syntaxique, sémantique et traductologique des "phrasal verbs" anglais

par Michel Simon

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Colette Cortes.

Soutenue en 2003

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le "phrasal verb", unité polylexicale, composée d'un verbe et d'une particule adverbiale, constitue un site vivant d'opérations prédicatives et énonciatives complexes, où se croisent trois fonctions essentielles : localisation, dérivation synthétique et métaphorisation. Le plus ou moins haut degré de "compositionnalité" permet de dégager trois niveaux de "phrasal verbs", dont chacun peut être étudié en corrélation avec trois autres critères : sémantique verbale, valence syntaxique et valence sémantique. Au cœur même de l'énoncé anglais, le "phrasal verb" témoigne de la concentration prédicative que lui confère la particule adverbiale à travers l'opération de "localisation". Les schémas de traduction vers le français font apparaître une orientation quasi inverse : 1. La localisation est grammaticalisée (préverbes, pronoms réfléchis/adverbiaux) ou disparaît. 2. La prédication est tantôt amplifiée, tantôt édulcorée, puisqu'au schéma [QLT -> LOC] le français préfère souvent la solution de l'hypéronyme. Ainsi la traduction des "phrasal verbs" atteste deux mises en scène énonciatives en opposition : mode du "Constat" pour l'anglais "versus" mode du "Commentaire" pour le français.


  • Résumé

    Phrasal verbs are polylexical units comprised of a verb and an adverbial particle. They are a dynamic location for complex predicative and enunciative operations, where three key functions (localisation, synthetic derivation and metaphorisation) intersect. According to the greater or lesser degree of compositionality involved, one can distinguish three levels of phrasal verbs. Each of these may be studied in correlation with three other criteria, viz. Its Aktionsart class and syntactic/semantic valency. At the very heart of the English enunciation, phrasaI verbs demonstrate the concentration of predicative force bestowed upon them by the particle, via the operation of localisation. Translation patterns reveal that French has almost the opposite tendency: 1. Localisation in French is either grarnmaticalised (preverbs, reflexive/adverbial pronouns) or else disappears altogether. 2. Predication is sometimes intensified, sometimes toned down, as French prefers to adopt hypernym as a solution rather than the [QL T -> LOC] pattern. The translation of phrasaI verbs thus attests to two contrasting enunciative scenarios, with English opting for the "Statement mode" while French prefers the "Comment mode".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. 601 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 155 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2003) 052

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7411
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.