Jean Genet : le travail du texte théâtral

par Emmanuelle Lambert

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Francis Marmande.

Soutenue en 2003

à Paris 7 .


  • Résumé

    L'œuvre de Jean Genet repose sur son nom ; dès une naissance stigmatisée par la bâtardise, ce dernier fonctionne comme le ferait un pseudonyme : ce principe social ou éditorial est converti en principe ou en morale esthétiques, et c'est la construction de l'auteur qui devient la première fondation, au sens architectural, de l'œuvre narrative. Avec le théâtre Genet passerait une autre frontière par-delà laquelle la question du nom reste aux marges de sa production, potentiellement exclue d'une nouvelle esthétique. Pourtant, le théâtre de Genet n'est pas un ensemble uniforme, la formule désignant les différents états d'une production changeante, présentée comme telle et dans ses étapes au lectorat. La concomitance comme la mise en relation de ces différences fondent un nouveau texte, celui du travail produit par la matière théâtrale. Et au cœur de ce travail, de façon de plus en plus insistante au cours des années, réapparaît la figure de l'auteur ; ce qui avait permis à l'œuvre de s'édifier est alors manifesté, dans le travail du texte théâtral, comme un principe paradoxalement productif et destructeur à la fois, révélateur de la tension irréductible au combat de Genet avec le théâtre.


  • Résumé

    The works of Jean Genet began with the self-construction of his name and his figure as an author. With the access to the theatrical form, this aesthetic imperative is supposed to be exceeded by the rules of this new poetic genre. But the expression "the theatre of Jean Genet" refers to a moving production, changing during the years, and showing its movements or its processes offered to the act of reading. To observe the differences and the correspondences enable to read what we call a new text - the "working process of the dramatic text"; within this work reappears the supposed outside figure of the author, invading his proper production in a paradoxical way, productive and destructive at the same time, as an image of the fight between Jean Genet and the Theatre.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 452 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2003) 051

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7448
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.