Lacan (Freud) Lévi-Strauss. Il n'y a pas de rapport épistémologique

par Carina Gabriela Basualdo

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Markos Zafiropoulos.

Soutenue en 2003

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'influence de la linguistique structuraliste de l'Ecole de Prague a été trop soulignée à l'heure de considérer le rapport entre Jacques Lacan et Claude Lévi-Strauss. Une perspective épistémologique permet une étude approfondie de ce rapport, au delà du récit historique et d'une explication paradigmatique. Deux questions ont orientés notre recherche : 1) pourquoi Lévi Strauss n'a pas lu Lacan (au sens stricte du terme lecture) ? ; 2) pourquoi si Lacan a été si influencé par la pensée lévi-straussienne, l'a-t-il quitté lorsqu'il fut avancé dans son enseignement ? Nous avons fait une lecture transversale de l'enseignement de Lacan en étudiant son rapport à la théorie structuraliste de Lévi-Strauss. Ensuite, nous avons fait une révision des avancées de Lévi-Strauss à propos de la parenté et de la mythologie, avec une perspective psychanalytique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 379 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 286 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 25-2003-1
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2003) 033

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7285
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.