Le statut de l'origine et la conception de l'histoire dans la psychanalyse : étude de la conception freudienne

par Chih-Chung Shen

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Sophie de Mijolla-Mellor.

Soutenue en 2003

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    En s'interrogeant sur le statut de l'origine dans la psychanalyse, cette thèse met en oeuvre le remaniement freudien de la conception de l'histoire. Remaniement qui nous amène inévitablement à une déconstruction de l'histoire de la psychanalyse. Une telle déconstruction permet de reconsidérer, sous un nouveau jour, les premiers travaux neuroscientifiques de Freud, et de les libérer de leur étiquette du dit "pré-analytique". L'étude archéologique de ces travaux montre que l'émergence de la pensée psychanalytique est intimement liée à une nouvelle conception de la mémoire. Celle-ci, élaborée par Freud à partir de ses vues sur la structure du système nerveux, est constamment sollicitée chaque fois que Freud cherche à schématiser le développement et l'activité de l'âme. Ainsi, la reconstruction de l'émergence de la pensée de Freud est éclairée par les transformations théoriques successives qui prennent place dans la conception freudienne de la mémoire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2003) 002

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7075
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.