Expression des produits des gènes PKD1 et PKD2 au cours de la néphrogènèse chez l' homme et localisations subcellulaires et fonctions de la polycystine

par Véronique Chauvet

Thèse de doctorat en Sciences. Bases cellulaires et moléculaires du fonctionnement rénal normal et pathologique

Sous la direction de Marie-Claire Gubler.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La polykystose rénale autosomique dominante est une des maladies monogéniques les plus fréquentes. Elle est caractérisée par le développement de kystes rénaux bilatéraux, conduisant progressivement à une insuffisance rénale terminale vers la sixième décade. La vaste majorité des cas est due à des mutations du gène PKD1 codant pour une large protéine transmembranaire dénommée polycystine-1. Plus rarement, la maladie est causée par des mutations situées sur le gène PKD2 codant pour la polycystine-2. La fonction précise des polycystines restent encore à établir. Leurs structures primaires suggèrent que la première puisse être un récepteur transmembranaire impliqué dans les interactions cellule-cellule et/ou cellule-matrice extracellulaire, alors que la seconde serait un canal calcique.


  • Résumé

    Autosomal-dominant polycistic kidney disease, one of the most frequent human genetic disorders is genetically heterogeneous. Most cases result from mutations of PKD1 et PKD2 encoding polycystin-1 or polycystin-2, respectively. Polycystin-1 is a large transmembrane protein containing several domains involved in cell-cell and/or cell-matrix interactions. Polycystin-2 is transmembrane glycoprotein sharing homology with some families of cation channels. Despite a large number of reports, the tissue distribution of these two preoteins, especially of polycystin-1 is still debated. We investigated the expression pattern of PKD1 and PKD2 transcripts and proteins during human embryogenesis and kidney development,

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 84 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 72-84

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque médicale Necker-Enfants malades (Bibliothèque fermée pour travaux) (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2003N103/0710271530
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6162
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.