Effet de molécules ostéogéniques sur la minéralisation pulpaire : Potentiel thérapeutique

par Ngampis Aksornprai-Six

Thèse de doctorat en Odontologie

Sous la direction de Michel Goldberg.


  • Résumé

    Ce travail porte sur le potentiel thérapeutique des molécules ostéogéniques sur les minéralisations pulpaires. Les travaux menés in vivo sur la molaire de rat montrent que les molécules testées provoquent le recrutement et la différenciation de cellules indifférentiées. Ceci conduit à la formation de dentine réparatrice. BSP induit une minéralisation homogène du tiers de la pulpe coronaire. BMP-7 induit la formation des ostéodentines dans la pulpe coronaire et une minéralisation homogène dans la partie radiculaire. Deux molécules d'amélogénines, A + 4 et A - 4, provoquent respectivement la formation d'un véritable pont dentinaire et une réaction plus diffuse qui intéresse aussi la racine. La Dentonine provoque une réaction réparatrice plus rapide que les autres molécules. Après 90 jours de l'implantation de A+4 et A-4, la minéralisation pulpaire n'a pas progressé par rapport au jour 30. Les cellules recrutées autour des billes, exprimant l'OPN et pas la DSP, seraient de type ostéoblastique.

  • Titre traduit

    Effect of osteogenic molecules on the pulpal mineralization : Therapeutic potential


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 164 p.
  • Annexes : Bibliogr. f.147-164.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque d'Odontologie (Montrouge, Hauts-de-Seine). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.