Psychologie du counseling et psychologie sociale : le rôle de la comparaison sociale dans l'entretien d'orientation

par Vincent Guillon

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Michel Huteau.

Soutenue en 2003

à Paris 5 .


  • Résumé

    Ce travail sur l'entretien d'orientation se compose de deux grandes parties. La première développe les liens entre psychologie du counseling et psychologie sociale en s'intéressant tout d'abord à la psychologie du counseling : sens de ses notions en France et aux Etats-Unis, histoire, efficacité, covergences entrecounseling personnel, de carrière et psychothérapie, émergence de facteurs explicatifs du changement communs à toutes les approches, par exemple l'alliance de travail. L'examen, ensuite, des liens historiques entre psychologie du counseling et psychologie sociale met en évidence l'impoortance de la théorie de l'influence sociale en counseling (Strong 1968) comme processus explicatif du changement et vecteur privilégié de ces liens. On fait l'hypothèse que les limites qu'elle rencontre, après trente ans de recherche particulièrement abondantes, tiennent à sa perspective, persuasive, qui va du conseiller vers le consultant, qu'elle partage , d'ailleurs, avec l'essentiel des théories du counseling. On propose alors, c'est la deuxième partie de ce travail, de s'intéresser à une autre théorisation, celle de la comparaison sociale de Festinger (1954), développé par Goethals et Darley (1977) et Gérard et Orive (1987) dans le domaine de la formation des opinions. C'est alors l'activité des consultants qui est mise en premier plan et non leur réactivité. Dans un contexte d'incertitude sur ce qu'ils pensent, les consultants s'ouvrent ou non à l'influence du conseiller, et à la dissonance qu'il peut évéiller chez eux, selon le degré de similarité qu'ils se perçoivent avec lui. A la perception d'une forte simlarité ou d'une dissilmilarité correspondrait une influence normative, à celle d'une similarité utile (qui distingue parmi les similaires ceux qui sont le plus dissimilaires) une influence informationnelle.


  • Résumé

    This study of individual career counseling comprises two main parts. The first one elucidates the realtion between counseling psychology and social psychology. Fo a start counseling psychology is considered , in order to make explicit its basic concepts in France and in the U. S. While refering to its history, its effectiveness, the convergences between personal counseling, career counseling and psychotherapy, and the emergence of common factors of change - such as working alliance- which are common to all the approaches. Then the study of historical links between counseling psychology and social psychology, puts into light the role in counseling of the social influence theory (Strong 1968) as a source of explanation of changes, and as prominent medium for theselinks. Its limits, in spite of thirty years spent on particularly active research, are hypothetically due to its persuasive intent, as applied from the counselor to the client, which can also be observed in most counseling theories. As an alternative, we then suggest in the second part of this study report, to focus on another theory : social comparison theory of Festinger (1954), subsequently expanded by Goethals and Darley (1977) and by Gerard and Orive (1987) in the field of opinion formation. In that case, the clients' activity is becoming the main factor, and not their reactivity. In a situation were the clients are uncertain as to what they think, they can choose to welcome-or not- the counselor's influence and the possible mismatches they can feel, according to the degree of similarity they perceive between them and the counselor. If they perceive a strong similarity or, on the contrary a dissimilarity, we could talk of a normative influence. On the other hand if they perceive a useful similarity (in which one discriminates, among the similars, those which are most dissimilars) we could talk of an informational influence.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (612 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 579-605

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Institut national d'étude du travail et d'orientation professionnelle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2003/GUI
  • Bibliothèque : Institut national d'étude du travail et d'orientation professionnelle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2003/GUI

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12061
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.