Réenchanter le monde par le voyage et la photographie : une quête narrative

par Patrick Mathieu

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de François Moureau.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    La photographie a changé le rapport de l'homme à son environnement, ses notions d'espace-temps, et par conséquent, sa façon de la dire. En brisant le cadre fictif de la temporalité et de l'espace, la photographie a détrôné les mythes, a apporté à la littérature un nouveau regard, descriptif et morcelé : la perception du monde est devenue plus objective. L'évolution de la littérature montre une perte de sa charge référente au profit d'une représentation toujours plus indicielle : les écrivains ont subi l'influence de la photographie, et ont essayé de retranscrire des notions de vitesse. En retour, les photographes ont évolué avec la littérature, retenant les changements, acceptant de plus en plus décadrage et déconstruction, faisant intervenir différents niveaux de narration, ou de lecture de l'image. Plus que jamais, la littérature et la photographie ont en commun l'exploration du monde. Celle-ci, de lointaine, est apparue familière, à mesure que l'Ailleurs devenait le Même. Et pourtant, on observe chez des photographes la persistance et le développement d'une quête narrative. Dans sa tentative, le photographe doit ordonner la brutalité de la référentialité, la nécessaire part du biographique, et la mise en forme plastique et temporalisée du réel. Dans une certaine photographie, la fonction narrative du "dire" prend donc le pas sur la fonction constative du "voir", de façon à réenchanter le monde.

  • Titre traduit

    Enliven the world trough photographic journey : a narrative quest


  • Résumé

    Photography has managed to change the relation between man and his environment and consequently, the way he talks about it. The notions of space and time have experienced the greatest change of all. By breaking through the fictitious frame or temporality and space, photography has superseded all myths. It has brought a new divided look to literature and the wolrd's perception has become more objective. With time, literature tends to loose its referent potential for the benefit of an indexical representation. Writers have been deeply influenced by photography and have tried to express these notions. In return, as far as they are concerned, photographers have evolved with literature, taking changes into account, acknowledging the out-of-frame and the deconstruction techniques and finally using different narrative levels or ways of interpreting a picture. The exploration of the world is more than ever common to both literature and photography. It used to be odd but now appears familiar as what usually lies far away has become "the same". However, we can still notice in photographers a persisting and developing habit for a narrative quest. The artist must sort out between brutality of its referent, the necessary biographic share, the plastic arrangement of the reality connected with time: in a specific kind of photography, the narrative function -what is told- takes over the "acknowledging" function -what is seen- and thus enlivens the world

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (494 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5675

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7107
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.