Les Van Blarenberghe, catalogue raisonné

par Nathalie Lemoine-Bouchard

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Alain Mérot.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    La lignée des van Blarenberghe a donné six artistes, peintres et miniaturistes, aujourd'hui célèbres : Hendrick, son fils Jacques-Guillaume, ses deux fils, Henri-Désiré le cadet et Louis-Nicolas, le fils de ce dernier Henri-Joseph, sa fille Hélène. Originaires de la Flandre flamingante, ils ont vécu de 1646 à 1853 s'élevant du rang de modeste peintre en miniature toléré en marge du corps des peintres lillois à celui des charges officielles à Paris et Versailles, Louis-Nicolas, comme peintre de batailles et peintre de la Marine de Louis XV et de Louis XVI, son fils Henri-Joseph, comme maître de dessin des Enfants de France en survivance de Silvestre. On ignorait tout jusqu'ici du travail d'Hendrick, absent des dictionnaires, et les œuvres de ses descendants étaient attribuées à l'un ou à l'autre, sans critère de différenciation. Nous avons établi un catalogue de 1127 œuvres classées par artistes, en grande partie inédites et issues de collections privées, auxquelles s'ajoutent 502 œuvres mentionnées. 190 œuvres sont rejetées et de très nombreux changements d'attribution sont proposés pour les œuvres conservées dans les musées français et étrangers. Initié par son père à la peinture de " tableaux en miniature " de format chevalet, Jacques-Guillaume fut le premier de la famille à peindre pour la tabatière, et se révèle tout à fait précurseur en ce genre. Son fils Louis-Nicolas, capable de faire tenir une foule nombreuse dans quelques centimètres carrés, porta cet art au plus haut point. Son habileté prodigieuse à la gouache a fait tomber dans l'oubli son œuvre à l'huile et l'aisance qu'il eut à passer du format de la tabatière à celui des dessus-de-porte. Henri-Joseph, aussi talentueux que son père, fut moins prolifique car il consacra une partie de son temps à l'enseignement. Il individualisa progressivement son style, et gagna en mouvement ce qu'il perdit en précision. Hélène fut une copiste douée des gouaches de son père, et ne pratiqua son art qu'en amateur.

  • Titre traduit

    ˜The œVan Blarenberghe, catalogue raisonné


  • Résumé

    The van Blarenberghe lineage produced six artistes living from 1646 to 1853 : Hendrick, his son Jacques-Guillaume, his two sons Henri-Désiré and Louis-Nicolas, whose son Henri-Joseph was Master of Drawing to the King Louis XVIth 's children, and father of Hélène, the last painter of the family. Of Flamish origins, they raised themselves from a modest position as a local painter of miniatures in Lille, North of France, to the highest place as painter of Battles and Marines to the King in Versailles, with prestigious clients for theirs miniatures. Nothing was known of Hendrick's work, the ancestor, and the works of his descendants where attributed so far with no real criteria of differenciation among the family. This catalogue presents 1127 works, mostly from private collections, classified artist by artist, and mentions also 502 works sold under the " van Blarenberghe " name. 190 others works previously attributed to the van Blarenberghe are rejected and lots of reattributions are suggested for miniatures examined in Museums such as the Wallace collection, the Louvre, the Musée des Arts décoratifs de Paris.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1107 p.)
  • Notes : THESE CONFIDENTIELLE jusqu'en 2007
  • Annexes : 357 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BUT 5814/1-3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.