Volubilis Ier-IIIe siècles : les divinités païennes

par Khadija El Machrafi

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de François Baratte.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    La révolte qui suivit l'assassinat de Ptolémée de Maurétanie ne put empêcher l'annexion du pays et la création de deux provinces romaines. Volubilis, ville phare de cette province de l'extrême occident africain, rejoint ainsi toutes ces cités qui ont contribué au rayonnement de la civilisation romano-africaine. La ville, qui n'était pas restée à l'écart de la koiné culturelle méditerranéenne adopte, à l'instar des autres cités africaines, les cultes introduits par les nouveaux maîtres et met en place la religion impériale, gage de loyauté des populations. Pourtant, derrière cette apparente conformité, l'examen des documents laisse apparaître des particularités propres à cette cité où certaines des grandes divinités africaines n'ont rencontré que peu d'écho quand elles ne sont pas absentes. Faut-il, malgré l'ignorance où nous sommes de la vie religieuse à Volubilis durant l'époque préromaine, chercher dans l'existence de cultes antérieurs, l'explication de cette adhésion sélective ? Rome a, certes, toléré l'expression de particularismes dans la vie religieuse mais elle n'en a pas moins imposé ces dieux.

  • Titre traduit

    Volubilis Ist-IIIrd century : the pagan gods


  • Résumé

    The rebellion which followed the murder of Ptolemy of Mauritania could not prevent the annexation of the country and the founding of two Roman provinces. Volubilis, the leading city of this farthest African West, thus joins all the cities that have contributed to the worldwide influence of the afro-roman civilisation. The city, which had already been influenced by the Mediterranean cultural koine, adopts, alike the other African cities, the cults introduced by the new masters and sets the Emperor's cult as a token of the populations' loyalty. However, beyond this apparent conformity the analysis of the documents reveals some original characteristics about this city where a number of great African gods have met tedious welcome if not none at all. In Spite of our ignorance of religious life in Volubilis during the pre-roman period, shall this selective adhesion be explained by the existence of former cults ? Rome has actually tolerated that specificities be expressed in religious life but it has nonetheless imposed its gods.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (641 p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : 689 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BUT 5759
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.