Le culte de l'eau dans le nord-est de la Gaule

par Sandra Szatan

Thèse de doctorat en Histoire romaine

Sous la direction de Jean-Pierre Martin.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le culte de l'eau a pour objet l'eau quelque soit sa nature. Son étude, limitée chronologiquement à la période romaine et géographiquement au nord-est de la Gaule, s'organise en deux parties : un inventaire archéologique regroupant une sélection de cent quatre-vingt dix sites alsaciens, champenois et lorrains, ayant été assurément, ou probablement, le lieu d'un culte de l'eau ; une étude thématique, s'appuyant sur cette base de données, permettant une analyse approfondie des manifestations du culte. L'implantation antique des sanctuaires, leur organisation et, particulièrement, les aménagements hydrauliques spécifiques au culte de l'eau sont étudiés. Une analyse est consacrée aux temples, leurs plans et techniques de construction. La pratique d'un culte des sources, principalement organisé autour de simples fontaines et plans d'eau, mais aussi probablement dans les thermes, est mise en valeur. L'évolution de ces sanctuaires pose la question de la pérennité du lieu de culte, comme du culte lui même. L'étude du mobilier votif et liturgique permet d'identifier les pratiques du culte de l'eau comme ses desservants et pratiquants. Si Apollon apparaît dans le nord-est de la Gaule comme le principal dieu des eaux, il n'existe pas une divinité de l'eau mais des divinités des eaux. Romaines, gallo-romaines ou indigènes, à leur diversité correspond des eaux, des vertus et donc des cultes différents. Aussi, l'importance des divinités topiques et des particularités régionales est mise en valeur par la confrontation de l'analyse géographique des données à l'étude de réflexion thématique.

  • Titre traduit

    ˜The œworship of water in North-East Gaul


  • Résumé

    The worship of water deals with water whatever its nature. Its study, limited to the Roman period and to the North East of Gaul, is organised into two parts : an archeological inventory embodying a selection of 190 sites which have been or might have been places of worship and are located in Alsace, Champagne and Lorraine ; a thematic study, based on these data allowing an extensive analysis of the manifestations of the worship. The ancient settlings of the sanctuaries, their organisation and more precisely the specific hydraulic dispositions for the worship are studied. An analysis is dedicated to the temples, their plans and building techniques. The observances of a worship of springs, mainly set up around simple fountains and lakes and probably as well in thermal baths is emphasized. The evolution of those sanctuaries raises the issue of the perennality of the places of worship and of the worship itself. The study of the votive and liturgical furniture allows the observances, the priest and the believers to be identified. If apollo is recognized as the main god of the waters in the North-East of Gaul, there is no such god as a god of water but several gods of waters. Wether Roman, Gallo-Roman or indigene, these gods corespond with different kinds of water, different virtues and consequently different worships. So the importance of the local deities and of the regional features is stressed both by the geographical and thematic analysis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (857 p.)
  • Notes : THESE NON CORRIGEE
  • Annexes : 748 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6089/1-3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.