Pour une archéologie de la modernité : le récit de fiction à la fin du 19e siècle en France (1879-1902)

par Eléonore Mavraki

Thèse de doctorat en Littérature et littérature françaises

Sous la direction de Georges Molinié.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    Questionnant les critères de l'histoire littéraire traditionnelle, ce travail s'intéresse au récit de fiction, français, en prose de la fin de la fin du dix-neuvième siècle. Il s'efforce de comprendre et de distinguer les pratiques scripturaires afin de présenter un panorama de la production exempt d'a priori. Un corpus d'œuvres de soixante deux auteurs, " polygraphes " ayant publié au moins vingt récits, a été choisi, mêlant auteurs reconnus et oubliés, romanciers et nouvellistes, parce qu'on peut les considérer comme des producteurs avertis. L'idéologie de l'époque telle qu'elle transparaît dans les œuvres, la représentation de l'art et des artistes sont étudiées de façon à rendre compte du climat de l'époque. D'autre part des analyses stylistiques et narratologiques permettent de dessiner les cadres du roman et de comprendre le lien entre les discours sur le rôle de la littérature et la pratique. La description enfin apparaît comme un enjeu particulièrement important, faisant apparaître une dichotomie entre deux fonctionnements. Comparant sans cesses les stratégies cette thèse s'efforce de donner des éléments d'appréhension de la période afin de considérer les modalités d'apparition du phénomène littéraire pour mieux cerner la littérarité.

  • Titre traduit

    For an archaeology of modernity : french fictionnal sory at the end of the XIXth century (1879-1902)


  • Résumé

    How should we write the history of literature ? Questioning the choices usually done, this works analyses french short stories and novels of the end of the nineteeneth century. It aims at understanding the way writers worked, in order to show a large view of their production. Sixty two authors were chosen, not because they were famous, but because they published at least twenty times within a period of twenty four years which means they had a kind of craft. The ideologies of this time, the way it sees the art, and the artists are clearly depicted in fiction, and creates a special atmosphere. On the other hands the questions of the place of the narrator, of the point of view , as well as stylistic trends make clear the link between speeches and acts in literature. The point of the description appears to be central between two different workings. In a feed back process the thesis tries to give items for the reading of the texts, comparating choices, influences and mutual scorns. . It's main question remains: what is literature ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (402 p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : 265 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5772
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.