Le sphinx, de l'Antiquité au Romantisme : étude sur la constitution d'un mythe poétique

par Lise Revol-Marzouk

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation comparées

Sous la direction de Pierre Brunel.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    Ce travail étudie la constitution, de l'Antiquité au Romantisme, d'un mythe littéraire du sphinx à partir de la convergence formelle et symbolique de deux figures homonymes: le sphinx égyptien, monument sacré, d'une part; la sphinx hellénique, monstre légendaire, d'autre part. Originellement distinctes, ces figures tendent progressivement à se confondre dans une réflexion métapoétique portant sur les conditions de représentation littéraire de l'énigme universelle. Le sphinx, en sa forme syncrétique, se fait ainsi l'emblème d'une conception symbolique de l'univers et du livre, hiéroglyphes offerts au déchiffrement d'Œdipes herméneutes. L'ambivalence de la figure, référent visible de Gizeh ou mythème caché de la fable thébaine, détermine alors deux régimes de représentation différents: l'allégorie, qui, du Moyen Age à la Renaissance, illustre explicitement le sens symbolique du sphinx; le mythe, qui, à l'époque romantique, le scèle dans la trame métaphorique du texte, énigme poétique.

  • Titre traduit

    The sphinx, from Antiquity to Romantism : study on the constitution of a poetical myth


  • Résumé

    This work studies the emergence, from Antiquity to Romanticism, of a literary myth of the sphinx, resulting from the formal and symbolic convergence of two homonymous figures: the Egyptian sphinx, holy monument, on the one hand ; the Greek sphinx, legendary monster, on the other. Originally distinct, these figures have merged progressively into a metapoetic reflection on the literary depiction of the universal enigma. The sphinx, in its syncretic form, thus becomes the emblem of a symbolic idea of the universe and the book, both hieroglyphics to be deciphered by some Oedipal exegete. The ambivalence of the sphinx, the visible representation at Giza or the hidden mythem of the Theban story, leads to two different portrayals : the allegory, which, from the Middle Ages to the Renaissance, explicitly illustrates the symbolic meaning of the sphinx ; the myth, which, during the romantic period, hides it in the text's metaphorical framework, as a poetical enigma.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (842 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 712 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?