L'"activité obscure" dans la philosophie de Félix Ravaisson

par Claire Marin

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-François Courtine.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    Descendant le long de la spirale de l'habitude, la réflexion rencontre une " activité obscure " dont la polysémie appelle un travail herméneutique. Cette expression, employée par Ravaisson dans L'habitude, se prête à une analyse se déployant sur différents plans. Elle peut en effet se comprendre comme une référence à l'involontaire, puissance qui œuvre dans le silence et l'obscurité du corps. La dimension phénoménologique de la démarche ravaissonienne apparaît dans l'étude de cette forme particulière d'activité qui prend le relais de la volonté dans l'habitude. L'attention de Ravaisson à cette vie souterraine n'est pas sans trouver d'échos dans Le volontaire et l'involontaire de Paul Ricœur. Mais cette activité obscure exige également une nouvelle définition du cogito puisqu'elle peut aussi être interprétée comme l'activité sous-jacente de la conscience, qui prévient celle de l'intelligence claire et distincte. Dans l'involontaire comme dans la subconscience, l'immédiateté de l'action mime celle de l'activité parfaite. Mais il se pourrait qu'elle rejoue aussi l'activité même de l'être. L'activité obscure serait alors paradigme dans la mesure où elle imite et rend visible l'infatigable activité ontologique. Elle offre donc l'occasion d'une nouvelle interrogation sur la légitimité d'une " majoration ontologique de l'habitude ", selon la formule de D. Janicaud, ainsi que de brèves incursions dans les œuvres de la philosophie française du XXe siècle où la pensée ravaissonienne a laissé son empreinte.

  • Titre traduit

    "Obscure activity" in Félix Ravaisson's philosophy


  • Résumé

    Spiralling down the path of habit, reflection encounters an "obscure activity" whose polysemy calls for hermeneutic exploration. This expression used by Ravaisson in L'habitude can be analysed on different levels. It can be understood as a reference to "the involuntary", a power at work in the silence and darkness of the body. The phenomenological dimension of Ravaisson's thought is revealed in the study of that specific form of activity in which habit takes over from the will. Ravaisson's care for a "subterranean life" is echoed in Paul Ricoeur's Le volontaire et l'involontaire. But the obscure activity also requires the cogito to be redefined, since it can also be interpreted as the underlying activity of consciousness, which predates that of clear and distinct intelligence. In the involuntary and in the subconscious, the immediateness of the action mirrors that of perfect activity. But it could also reflect the very activity of being. The obscure activity would then be paradigmatic insofar as it imitates and brings to light a tireless ontogical activity. It therefore allows a new questioning on the "ontological majoration of habit", in D. Janicaud's words, as well as brief incursions into the works of twentieth-century French philosophers, in which Ravaisson's thought has left a mark.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (450 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 636 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5771/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6984
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.