La gendarmerie de l'Algérie de 1939 à 1945

par Benoît Bernard Jean Haberbusch

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Jean-Noël Luc.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    Figurant parmi les pionnières du nouveau chantier historique de la gendarmerie, cette thèse propose une double réflexion à travers la Seconde Guerre mondiale et l'Algérie. Cette étude au niveau d'une légion, la 19ème, vise à connaître le rôle des gendarmes dans un contexte de guerre sur un territoire colonial. Elle s'articule autour de trois axes chronologiques. La première partie sur l'organisation, les missions et le personnel de la 19ème légion en 1939 montre un exemple d'exportation plutôt réussi du modèle gendarmique qui a du s'adapter aux spécificités algériennnes. Cette présentation de l'arme à la veille du conflit facilite la compréhension des changements ultérieurs. La deuxième partie, consacrée aux répercussions de la campagne 1939-1940, de l'armistice de juin 1940 et de l'instauration du régime de Vichy sur la gendarmerie d'Algérie, permet d'établir de nombreuses comparaisons avec la métropole. Acteurs dès la mobilisation, les gendarmes d'Algérie ne vivent la guerre qu'à distance. Seuls quelques-uns, partis avec leur prévôté en France, assistent à la débâcle. La défaite française a plusieurs effets notables sur la 19ème légion avec la séparation de la G. R. M. , le gel des effectifs et les commissions d'armistices. Les conséquences de l'instauration du régime de Vichy sont tout aussi importantes avec une épuration du personnel et une profonde réorganisation. La troisième partie couvre la période allant de novembre 1942 à décembre 1945. D'une part, elle débute avec l'analyse de la réaction des gendarmes face au débarquement anglo-américain de novembre 1942. Cette intrusion brutale a une double conséquence pour l'arme en instaurant un climat politique particulier à Alger et en obligeant l'A. F. N. à reprendre la guerre. D'autre part, au cours de cette période, les rapports de gendarmerie témoignent de la remontée du nationalisme. Ils renseignent surtout sur la place des gendarmes lors des émeutes du Constantinois en mai 1945 et de leur répression.

  • Titre traduit

    ˜The œFrench gendarmerie of Algeria between 1939 and 1945


  • Résumé

    Among the original projects of the Gendarmerie new history, this Ph. D. Dissertation brings a double reflection through World War Two and the Algeria. From the 19th Gendarmerie Legion Level, this study aims at defining the role of Gendarmes in the context of war on a colonial territory. It is organized in three chronological parts. The first part focuses on the organization, the missions and the personnel of the 19th Legion in 1939. It shows a rather successful example of the Gendarmerie model used in Algeria where it had to adapt to local specificities. This presentation of the Gendarmerie prior to the Conflict contributes to a better understanding of changes to comes. The second part studies the consequences of the 1939-1940 campaign, the armistice of June 1940 and the establishment of Vichy's regime on the Gendarmerie in Algeria. This part provides a sharp comparison with the situation in France at the same period. Though they played a role in mobilization, Gendarmes in Algeria only saw war in the distance. Only a few witnessed the collapse of France as they served in Gendarmerie provost restrained the strength of the Gendarmerie. With the new Vichy government also came a personnel purge and a deep reorganization of the force. The third part covers the November 1942-December 1945 period. First of all, it offers an analysis on how Gendarmes reacted to the Allies' landing in Northern Africa. Indeed, the operation had a double effect ont the Gendarmes' lives. On the one hand it changed the political environment in Algeria, and on the other hand it took the Franch Northern territories back to war. Secondly, this part explores the rebirth of local nationalism seen through Gendarmerie reports. These reports also provide a great insignht in the role played by Gendarmes during the "Constantinois" revolts of May and the way the revolts were repressed.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Service historique de la Gendarmerie nationale à Maisons-Alfort

La Gendarmerie en Algérie : 1939-1945


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (801 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 438 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5642/1-4

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7136
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Service historique de la Gendarmerie nationale à Maisons-Alfort

Informations

  • Sous le titre : La Gendarmerie en Algérie : 1939-1945
  • Dans la collection : ˜La œGendarmerie dans la Seconde guerre mondiale
  • Détails : 1 vol. (593 p.-[8] p. de pl.)
  • Notes : En appendice, choix de documents.
  • ISBN : 2-11-094051-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 536-577. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.