Évolution du rapport de la musique et du texte dans l'opéra baroque français (1675-1733) : une voix herméneutique

par Ana Stefanovic

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Georgie Durosoir.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    La thèse Evolution du rapport de la musique et du texte dans l'opéra baroque français (1675-1733) ; une voie herméneutique, propose une considération de la relation musique/texte comme relation interprétative et implique en même temps, la fondation historique de cette relation dans l'opéra français des XVIIe et XVIIIe siècles. La voie de l'opéra français de cette époque est proposée à être considérée comme un mouvement dans la constitution herméneutique du rapport de la musique et du texte verbal et par là dans l'auto-constitution herméneutique du genre. Cette hypothèse part des considérations changées de l'herméneutique par rapport à son héritage romantique, voire, du déplacement de l'intérêt herméneutique de l'angle de la réception sur l'angle de la création. La position particulière double du compositeur de la musique vocale, en tant que lecteur et créateur en même temps, peut désormais être fixée comme la position interprétative. La création musicale s'avère alors comme interprétation du discours dans le discours, effectuée dans l'œuvre d'art. L'impact de cette situation sur la poétique musicale s'institue dans une conception de la métaphore vive musicale, érigée à partir du concept de Paul Ricoeur. Par rapport à ce concept fixant, chez le grand philosophe, l'idée de bifonctionnalité de la poésie est, dans une symétrie renversée entre les valeurs/fonctions dominantes de la poésie et de la musique, instaurée une conception de bifonctionnalité de la musique vocale. En évitant l'alternative entre descriptif/référentiel et poétique, la musique vocale joint la fonction métaphorique, interprétative. Elle devient le point initial pour atteindre la perspective historique, le moment du renouveau du lien de la musique et de la poésie tragique dans le genre de la tragédie en musique, pour tirer une ligne de l'évolution de leur rapport, de la rhétorique à la poétique de la métaphore. Cette voie est dans la thèse suivie dans le réflexion poétique sur la musique (de Pierre Perrin à Rameau et Rousseau) et dans la création de la tragédie en musique depuis Thésée (1675) de Lully à Hippolyte et Aricie (1733) de Rameau, où elle s'imposait comme la voie menant de la description à l'interprétation, à la constitution métaphorique du discours musical, dont l'autonomie de l'expression s'ancrait dans force de l'interprétation.

  • Titre traduit

    ˜The œevolution of rapport between music and text in french baroque opera (1675-1733) : a hermeneutic way


  • Résumé

    The evolution of rapport between music and text in French baroque opera (1675-1733) : a hermeneutic way, is a thesis which proposes a study of the relationship music/text as an interpretative one and at the same time an implication of the historical basis for this relationship in French opera of the 17th and 178th century. We propose that the trend in French opera of this epoch be considered as a movement towards the constitution of hermeneutics in the rapport between music and verbal text and so in the autoconstitution of the hermeneutics of this genre. This hypothesis proceeds from changed conditions in hermeneutics in relation to its romantic heritage, even the displacement of hermeneutic focus from the aspect of reception to the point of view of creation. The musical creation proves to be an interpretation of discourse within discourse, effected in the work of art. The impact of this situation on musical poetics is found in a concept of live musical metaphor, created according the concept of Paul Ricoeur. Avoiding the alternative descriptive/referential and poetic, vocal music contributes a metaphoric interpretative role. It becomes the point of departure in the achievement of a historic perspective, the moment of renewal of the connection between music and tragic poetry in the genre musical tragedy, in order to draw the line of evolution in their relationship, from rhetoric to the poetic of metaphor. In the thesis, this trend is followed in the poetic reflexion on music (from Pierre Perrin to Rameau and Rousseau) and in the creation of musical tragedy from Thésée (1675) by Lully to Hippolyte et Aricie (1733) by Rameau, where it is imposed as the trend which leads from description to interpretation, in the metaphoric content of the musical discourse, whose anatomy of expression anchored in its force of interpretation.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par L'Harmattan à Kinshasa [etc.], Budapest, Paris

La musique comme métaphore : la relation de la musique et du texte dans l'opéra baroque français, de Lully à Rameau


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (657 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 287 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5845

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7119
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par L'Harmattan à Kinshasa [etc.], Budapest, Paris

Informations

  • Sous le titre : La musique comme métaphore : la relation de la musique et du texte dans l'opéra baroque français, de Lully à Rameau
  • Dans la collection : Univers musical
  • Détails : 1 vol. (564 p.)
  • ISBN : 2-296-00801-1
  • Annexes : Bibliogr. p. 539-555. Index. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.