Les trois accents graphiques utilisés dans la transcription du français : de la Renaissance à nos jours, à travers l'étude des dictionnaires de l'Académie française

par Michèle Dorgans-Robineau

Thèse de doctorat en Langue française

Sous la direction de Hervé-D Béchade.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    La langue française utilise, dans sa forme écrite, des accents : aigus, graves et circonflexes. Ces petites marques graphiques ont connu de nombreuses péripéties avant de s'imposer dans notre orthographe. Elles ont occupé des emplois divers, inspirés de leur usage chez les grammairiens grecs et latins. Puis l'Académie française les a progressivement intégrées dans ses Dictionnaires et chacune d'elles s'est vue attribuer un ou plusieurs rôles spécifiques. Or, à notre époque, les accents semblent en voie de disparition non seulement dans l'écriture manuscrite mais également sur les imprimés ou les écrans. L'auteur de ce travail a voulu essayer de comprendre pourquoi les accents étaient négligés, oubliés, déformés. Il constate que de nombreux Français ressentent un réel attachement pour ces signes qui, tout en conservant un rôle phonogrammique souvent important, sont aussi des traces du passé qui nous racontent la longue aventure d'un mot.

  • Titre traduit

    Three graphics accents used in the transcription of French : from the Renaissance until today, through the study of the dictionaries of the French Academy


  • Résumé

    The French language uses, in its written shape, acute, grave and circumflex accents. These small graphic symbols knew numerous events before prevailing in our spelling. They occupied different uses, inspired by their usage with Greek and Latin grammarians. Then the French Academy gradually integrated them into its dictionaries and each of them was attributed one or several specific roles. Nowadays, accents seem to be in the process of disappearance, not only in handwriting but also on printed documents or screens. The author of this work wanted to try to understand why accents were neglected, forgotten or deformed. He notices that French people have a real affection for these signs which, while preserving an important phonetic role, are also remnants that tell us the long adventure of a word.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (376 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 225 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5641

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6742
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.