Pour une phonologie de la perception

par Kevin Paul Mendousse

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Michel Viel.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    La problématique de cette thèse se situe à la rencontre de deux courants : le premier est la théorie des traits distinctifs, telle qu'elle se présente depuis Jakobson (modèle acoustico-auditif) et Chomsky et Halle (version articulatoire), avec en amont les notions d'opposition et d'archiphonème, en aval celle de marque ; le second est le symbolisme phonétique issu de Sapir, repris par Fonàgy qui développe le concept de " métaphore phonétique ". En procédant d'une façon que nous appelons analogique, concept qui renvoie à ceux de symbolique et de métaphorique chez Sapir et Fonàgy respectivement, il s'agit par la mise à l'épreuve de la connaissance intuitive des systèmes de tester la perception phonologique qu'ont les locuteurs-auditeurs anglophones du système des oppositions vocaliques de leur langue pour en évaluer, à leur insu, la représentation subjective. C'est qu'on a beaucoup glosé sur l'architecture et le soubassement cognitif de la théorie des traits d'une part, la définition et la représentation des traits eux-mêmes d'autre part. Le cas des voyelles de l'anglais est une question qui a souvent été étudiée dans la littérature mais sur laquelle les articles se renvoient les uns les autres sans jamais être conclusifs. Entre le donné phonétique acoustico-moteur, la théorie phonologique et la réalité auditive, les anomalies en tout genre prolifèrent. Croyant avec Trubetzkoy que la " conscience linguistique " peut guider nos pas dans les méandres de la phonologie, il nous a paru intéressant de chercher à la faire "parler" en tirant parti des rapports synesthésiques qu'elle entretient naïvement avec les sons du langage. En intégrant ce réseau psycho-neurophysiologique d'interconnexions sensorielles au paradigme des traits distinctifs, nous tentons ici de jeter des "ponts" entre les domaines de la phonétique, de la phonologie et de la psycholinguistique pour découvrir la structure de la conscience phonologique.

  • Titre traduit

    Towards a phonology of perception; from the theory of distinctive features to the exploration of the phonological unconscious (A quantitative psycho-phonetic analysis of the structure of the phonological system of English vowels and its representation in the anglophone linguistic unconscious)


  • Résumé

    The problematic of this thesis stands at the crossroads of two theoretical frameworks: on the one hand, it engages with distinctive feature theory, as elaborated by Jakobson (acoustico-auditory model) and Chomsky and Halle (articulatory system), which was developed out of the notions of opposition and archiphoneme into the concept of markedness; on the other hand, it engages with Sapir's phonetic symbolism, later expanded by Fonàgy into the concept of "phonetic metaphor". Adopting an "analogical" approach - an approach based upon Sapir's symbolism and Fonàgy's metaphor - this investigation aims to test native English speakers' phonological perception of their vocalic system by drawing on their intuitive understanding of language in order to evaluate, unbeknown to them, their subjective representation of this system. Vigorous debate has focused on the structure and cognitive foundation of featural theory as well as on the definition and representation of features themselves. English vowels have been the object of extensive investigation in the literature but, to date, research on the subject has proved inconclusive. Between acoustico-motor phonetics, phonological theory and auditory reality, diverse anomalies abound. Following Trubetzkoy's advice that the "linguistic unconscious" should serve as a guide through the meanders of phonology, this study seeks to give "voice" to the unconscious by exploiting its naïve synesthetic relationships with the sounds of language. By incorporating the psycho-neurophysiological network of intersensory connections within the paradigm of distinctive features, this thesis endeavours to bridge gaps between the fields of phonetics, phonology and psycholinguistics in order to uncover the structure of our phonological unconscious.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (537 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 568 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5617

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6770
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.