La femme fin de siè́cle dans l'oeuvre de Stefan Zweig et d'Arthur Schnitzler

par Christine Trillaud

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Gilbert Merlio.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    Notre propos est de procéder à une étude comparative de la femme Fin de siècle dans l'œuvre de Stefan Zweig et Arthur Schnitzler qui tous deux réservent aux personnages féminins une place de choix. Il s'agit de mettre en lumière la similitude du décor et de l'ambiance viennoise décrits, en montrant en quoi ces facteurs communs favorisent la convergence de leurs interrogations et de leurs visions. Leurs œuvres respectives ont été envisagées dans une triple perspective : à la fois sociologique, psychologique et dans leur rapport à l'imaginaire masculin dominant. Dans le contexte de crise de la Modernité Viennoise dont Stefan Zweig et Arthur Schnitzler sont, à plus d'un titre, les représentants littéraires les plus marquants, la recherche d'une identité est plus manifeste chez la femme, au sein d'une société où la double morale exacerbe l'inégalité entre les sexes et les difficultés d'intégration de la femme. Ne pouvant faire face au jugement de la société, la femme de la bonne bourgeoisie n'a qu'une alternative : la névrose ou le suicide. Nous constatons que la dissolution des liens sociaux qui est, sans nul doute, une des composantes de la Vienne Fin de siècle, est illustrée par Arthur Schnitzler d'une façon plus âpre et plus réaliste que chez Stefan Zweig. Our purpose is to carry out a comparative study of women at the turn of the century, as seen by Stefan Zweig and Arthur Schnitzler, in whose works female characters are given a prominent role. The aim of this study is to highlight the scenery and atmosphere of Vienna by showing how these common factors contribute to the characters' questionings and visions. The respective works of these authors have been considered from a sociological and psychological perspective and also in relation to the male dominant imagination.

  • Titre traduit

    Women at the turn of the century in Stefan Zweig and Arthur Schnitzler


  • Résumé

    In the critical context of Viennese Modernity, of which Stefan Zweig and Arthur Schnitzler are the most obvious literary representatives, the search for an identity is more evident among women living in a society where a double moral code exacerbates sexual inequality and female integration problems. Unable to face society's judgment, the upper middle class woman is faced with neurosis or suicide as her only way out. We observe that Arthur Schnitzler illustrates, in a harsher and more realistic way than Stefan Zweig, this breakdown of social fibre which is undoubtedly one of the main components of Viennese society at the turn of the century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (560 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 755 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5734/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6885
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.