Etude et édition critique de la version longue du "Bestiaire" attribué à Pierre de Beauvais

par Craig Alexander Baker

Thèse de doctorat en Études médiévales

Sous la direction de Philippe Ménard et de Mary B. Speer.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    Les manuscrits médiévaux attribuent la Version longue du Bestiaire à Pierre de Beauvais. En interrogeant les œuvres qui peuvent être sûrement attribuées à Pierre, il est possible de déterminer approximativement sa période d'activité (1180-1218) et de définir un certain nombre de traits importants de ses méthodes de travail. Les indices chronologiques et les rapports entre les deux rédactions du Bestiaire permettent d'affirmer que la Version courte date d'avant 1206 et a été composée par Pierre. Une étude attentive des sources de la Version longue (Le Lucidaire, La Lettre du Prêtre Jean, L'Image du monde de Gossouin de Metz) et de la manière dont celles-ci ont été exploitées, en revanche, conduit à conclure que cette deuxième rédaction date des années 1246-1260 et qu'elle n'est pas de Pierre de Beauvais. Cette conclusion est confirmée par l'étude comparative des deux versions, qui révèle d'importantes différences. Tout en concentrant nos efforts sur les deux versions du Bestiaire, nous avons également cherché à situer le bestiaire par rapport aux autres discours du savoir au XIIIe siècle, notamment l'encyclopédie et l'exégèse. Quoique proche de ces deux derniers genres, le bestiaire possède sa propre spécificité et ne saurait se confondre ni avec l'un ni avec l'autre. Notre édition est la première édition critique de cette version du texte. Elle est basée sur les cinq témoins manuscrits actuellement connus et accessibles, ainsi que sur l'étude approfondie de la tradition manuscrite, depuis le Physiologus et la Version courte jusqu'au Bestiaire d'amour de Richard de Fournival. L'édition est complétée par de copieuses notes textuelles, des index d'animaux et de noms propres et un glossaire. Une transcription du manuscrit de Malines, le meilleur témoin de la Version courte, est donnée en annexe. Notre nouvelle édition du texte et l'étude que nous lui consacrons visent à permettre une meilleure compréhension de cette œuvre importante et de sa place dans les évolutions intellectuelles et littéraires qui ont marqué le XIIIe siècle.

  • Titre traduit

    ˜A œstudy and critical edition of the long version of the "Bestiaire" attributed to Pierre de Beauvais


  • Résumé

    The prologue of the Long Version of the Bestiary attributes this work to Pierre de Beauvais. Through the study of texts that can be surely attributed to Pierre, one may determine the period of his activity with relative precision (1180-1218) and identify certain characteristic work habits. Chronological indications and the relationship between the two versions of the Bestiary indicate that the Short Version dates from before 1206 and is surely by Pierre. A careful examination of the sources of the Long Version (Le Lucidaire, The Letter of Priester John, and Gossouin de Metz's Image du monde) and the manner in which they are treated, on the other hand, leads to conclude that the second redaction dates from 1246-1260 and is not by Pierre. This conclusion is confirmed by the comparative study of the two works, which reveals important differences. While focusing on the two versions of the Bestiary, I have also sought to situate the bestiary with regards to the other branches of medieval learning, especially the encyclopedia and biblical exegesis. Although close to these two genres, the bestiary possesses its own specificity and cannot be assimilated to either. My edition constitutes the first critical edition of this version of the text. It is based on the five known and accessible manuscript witnesses, as well as on an in-depth study of the manuscript tradition, from the Physiologus and the Short Version to the Bestiary of Love by Richard de Fournival. The edition is followed by copious textual notes, indices of animals and proper names, and a glossary. A transcription of the Malines manuscript, the best witness of the Short Version, is provided in an appendix. My new edition and study of the text are intended to allow for a better understanding of this important work and of its place in the intellectual and artistic evolutions that marked the 13th century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (685 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 397 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5712/1-3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6838
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.