La France , le Sénégal et la défense de l'Afrique Occidentale Française de 1918 à 1940

par Papa El Hadji Dramé

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Jacques Frémeaux.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    La création d'un Gouvernement Général de l'Afrique Occidentale Française en 1895 donne le signal de la véritable organisation administrative, militaire et défensive des territoires conquis par la France dans l'Ouest africain. La puissance coloniale s'est en effet, imposée comme la détentrice de la souveraineté politique au sein des anciens espaces traditionnels africains. C'est donc dans un contexte de l'entre-deux-guerres, marqué par le phénomène dit de la "mise en valeur " économique sur fond de conflits avec d'autres puissances européennes que la France s'attelle à mettre en œuvre l'organisation défensive de son empire colonial africain. Celle-ci impose dans le cadre d'un volet intérieur, le "maintien de l'ordre " colonial, c'est-à-dire la lutte contre les insurrections, rébellions ou dissidences des populations africaines désormais soumises à un nouvel ordre politique, économique et social (impôt de capitation, conscription, contrôle des personnes etc. ). Le second volet de l'organisation défensive consiste à la mise en œuvre de plans de défense, afin d'assurer la contribution des soldats "indigènes " à la Défense nationale métropolitaine, et prévenir toute menace d'agression ou d'invasion sur les frontières terrestre et maritime du groupe, par des ennemis extérieurs tels l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie puis par les forces anglo-gaullistes coalisées. Dans cette optique, la base navale de Dakar dont la réorganisation est négligée durant la majeure partie de l'entre-deux-guerres, connaît une ascension fulgurante à partir de la fin des années 1930, ce qui en fait d'ailleurs un enjeu stratégique de la Deuxième Guerre mondiale et conduit à la bataille de Dakar des 23-25 septembre 1940.

  • Titre traduit

    France, Senegal and the defense of French West Africa (1918-1940)


  • Résumé

    The foundation of the Gouvernement Général de l'Afrique Occidentale Française in 1895 marked the beginning of the military, administrative, and political reorganization of the territories conquered by France in West Africa during the 19 th century. The colonial power became sovereign in these once African spaces. In the context of the interwar period, overshadowed by looming conflicts with other European powers, France designed a defensive plan in two facets for the African empire she sought to develop economically as well. First, the plan called for the " maintenance of order " in the interior by suppressing the insurrections, rebellions and dissent of a native population subject to a new administrative, social and economic order (taxes, forced labor, military conscription, etc. )Second, the plan sought to defend the empire, using methods. It first called for the recruitment of native troops (tirailleurs sénégalais) to protect the metropole, and then it organized resistance against potential aggression by Germany, Italy, Spain or even the joint anglo-gaullist coalition along the maritime and land borders of French West Africa. As a result, the naval base at Dakar, long neglected during the interwar period, witnessed a period of growth at the end of the 1930s that rendered it a strategic objective of the Second World War, as can be seen by the intensity of the Battle of Dakar (23-25 September 1940).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (816 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 390 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5622/1-3
  • Bibliothèque : Centre de documentation de l'école militaire (Paris).
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6852
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.