Prudence et subversion libertines : politique, éthique, esthétique chez François de La Mothe Le Vayer, Gabriel Naudé et Samuel Sorbière

par Sophie Gouverneur

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre-François Moreau.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le but de cette thèse est de croiser une recherche de philosophie générale (sur la vertu morale et politique de prudence) et une recherche en histoire de la philosophie (sur le statut philosophique du libertinage au XVIIe siècle). Notre travail porte sur le rôle du concept de prudence dans l'œuvre de trois libertins français du XVIIe siècle, François de La Mothe Le Vayer, Gabriel Naudé et Samuel Sorbière. A partir d'une question liminaire élaborée contre la thèse historiographique dominante (pourquoi la réflexion critique des libertins s'arrêterait-elle au seuil du politique ?), il s'agit de montrer que ces auteurs proposent une pensée subversive politiquement, et en cela libertine, au sens où ils détournent la signification première du discours de la " raison d'Etat ", à partir d'une théorisation et d'une pratique de la prudence. En effet celle-ci est pour eux à la fois un objet de réflexion (en tant qu'art politique de la tromperie et art éthique de la dissimulation) et une pratique de l'écriture qui subvertit le discours de l'adversaire. L'analyse successive des multiples aspects de la prudence, dans ses versants politique (hérité de Machiavel), éthique (hérité de la philosophie antique et de Montaigne) et esthétique (hérité de la persécution de u libertinage), permet alors de mieux comprendre la réflexion politique complexe de ces trois auteurs et plus généralement de réfléchir sur la catégorie très polémique de " libertinage " (quelle cohérence a-t-elle au XVIIe siècle ? Quel rapport entretient-elle avec la philosophie ?)

  • Titre traduit

    "Prudence et subversion libertines : politique, éthique, esthétique chez François de La Mothe Le Vayer, Gabriel Naudé et Samuel Sorbière"


  • Résumé

    The aim of this thesis is to combine general philosophical research (on moral and politics virtue of prudence) and research in the history of philosophy (on the status of libertinage in the seventeenth century). Thus, our study deals with the function of the concept of prudence in the works of three seventeenth-century French libertines : François de La Mothe Le Vayer, Gabriel Naudé, and Samuel Sorbière. Starting with a preliminary question that challenges the dominant historiographic thesis (why should the critical thinking of the libertines stop where the politic begin ?), our purpose is to demonstrate how these authors put forward a form of politically subversive thought, and hence libertine, in so far as they divert the explicit meaning of the "raison d'Etat" discourse, though a theorizing and a use of prudence. Indeed, from their perspective, prudence is both an object of thought (as the political art of deception and ethical art of deceit) and a writing process which subverts the opponent's discourse. The successive analysis of the multiple aspects of prudence, with its political implications (inherited from Machiavel), ethical implications (inherited from classical philosophy and from Montaigne), and aesthetic implications (inherited from the persecution libertinage), will lead to a clearer understanding of these authors' complex political thought, and, from a more general point of view, allow to reflect on the very polemic category called "libertinage" (what is its coherence in the seventeenth century and what is its relation with philosophy?)

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Champion à Paris

Prudence et subversion libertines : la critique de la raison d'Etat chez François de la Mothe Le Vayer, Gabriel Naudé et Samuel Sorbière


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (564 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 433 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : A 6559
  • Bibliothèque : Institut Claude Longeon. Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 190 GEN/GOU
  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5764

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7055
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Champion à Paris

Informations

  • Sous le titre : Prudence et subversion libertines : la critique de la raison d'Etat chez François de la Mothe Le Vayer, Gabriel Naudé et Samuel Sorbière
  • Dans la collection : Libre pensée et littérature clandestine , 25 , 1248-8364
  • Détails : 1 vol. (532 p.)
  • ISBN : 2-7453-1225-1
  • Annexes : Bibliogr. p. [481]-524. Notes bibliogr. Repères biographiques. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.