Echanges mythologiques dans le théâtre de shakespeare

par Charlotte Coffin

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Pierre Iselin.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    Plus de huit cent cinquante références mythologiques jalonnent les trente-huit pièces répertoriées dans le canon shakespearien. Si ces allusions se prêtent à une exégèse savante, elles sont également compréhensibles comme un discours-cliché, fondé sur des conventions partagées par le grand public. Il s'agit alors de reconstruire les conventions qui animent une culture mythologique populaire, et d'approfondir les implications poétiques de la convention, souvent écartée au profit de la création, selon une antithèse qui perdure depuis le Romantisme. Le dynamisme de la convention est mis en valeur par la notion d'échange, aux implications aussi bien concrètes que symboliques, avec sa double acception de mobilité (déplacement et adaptation), et de négociation (donner pour obtenir). La réflexion se déploie sur trois volets, contextuel, textuel et scénique. La première partie évalue la familiarité des Elisabéthains avecs les mythes , et montre le rôle des images de grande circulation dans la diffusion d'une mythologie conventionnelle. Le centre de la thèse est consacré aux références textuelles, dont l'inscription en situation sert aussi bien la persuasion rhétorique que la reformulation poétique. Le lieu commun mythologique , "métaphore morte" en apparence, banalisée par les "commonplace-books" et réinsérée d'un texte à l'autre, fonctionne comme un instrument d'exploration du monde. En fin, la mise en scène des dieux et des héros permet d'analyser les rapports entre convention et spectacle.

  • Titre traduit

    Mythological exchanges in shakespearean drama


  • Résumé

    Shakespearean drama is permeated with mythological references, with more than 850 allusions disseminated throughout the 38 plays in the canon. While critics have deployed a sophisticated approach to these references, they can also be understood as a commonplace discourse, made up of conventions shared by the general public. Thus it is necessary to reconstruct the conventions that shaped popular mythological culture, as well as to explore the poetic implications of the convention. Romantic theory introduced an antithesis between creation and convention which has resulted in the dismissal of the latter in favour of the former. Yet convention is not rigid but dynamic, as is shown by the exchanges that constitute the main axis of this work. With both concrete and symbolic implications, the concept encompasses the notions of mobility (displacing and adapting ) and negotiation (giving and gaining). The analysis unfolds on the three districts planes of context, text and stage. The fisrt part assesses the range of Elizabethan mythological culture, and shows how cheap prints and familiar images contributed to spreading conventional myths throuhout society. The central part is dedicated to textual references : inscribed within a specific dramatic situation, they participate in rhetorical persuasion, as well as in poetic reformulation. Though they may sond like "dead metaphors", trivialized by commonplace-books and transplanted from one text to another, mythological commonplaces function as exploratory tools in the world of the play. Finally, the analysis of gods and heroes on stage details the relationships between the conventional and the spectacular.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (663 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 483 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5572

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6470
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.