Suites de consonnes en berbère : phonétique et phonologie

par Rachid Ridouane

Thèse de doctorat en Phonétique, phonologie

Sous la direction de Annie Rialland.

Soutenue en 2003

à Paris 3 .


  • Résumé

    Nous avons traité dans cette étude de certaines caractéristiques phonétiques et phonologiques des suites de consonnes en chleuh. Dans ce dialecte berbère, certains mots peuvent contenir uniquement des obstruantes sourdes (e. G. TsskSftstt " tu l'a séchée "). Il permet aussi différents types de géminées dans différentes positions. La première partie de cette thèse traite de la gémination. Nos analyses acoustiques montrent que la durée est le paramètre principal distinguant les simples des géminées. L'analyse fibroscopique révèle des différences notables entre les obstruantes en terme de mode et de lieu d'articulation. L'étude photoglottographique a permis de dégager des différences systématiques entre les simples et leurs contreparties géminées, principalement en terme d'amplitude d'ouverture glottale et en terme du rapport temporel entre les gestes glottaux et supraglottaux. En se basant sur nos résultats phonétiques et sur un ensemble d'argumentations phonologiques, nous avons présenté la géminée comme une seule position mélodique associée à deux positions prosodiques. Cette représentation rend adéquatement compte de l'incapacité des géminées à se spirantiser. Nous avons traité de deux aspects lors de l'analyse des mots sourds : le statut du chva et les ajustements laryngaux. Le premier aspect est intimement lié à la structure syllabique du chleuh. Nous avons fourni un ensemble d'arguments acoustiques, physiologiques et phonologiques qui montrent que le chva n'est pas un segment au niveau des représentations phonétiques. Toute consonne peut donc occuper le noyau de la syllabe même une occlusive sourde. L'analyse fibroscopique et photoglottographique des mots sourds a montré que les mécanismes qui gouvernent les variations d'aire glottale (le nombre et l'emplacement des ouvertures maximales de la glotte) sont principalement liés aux différentes propriétés segmentales d'une forme donnée.

  • Titre traduit

    Phonetics and phonology of Berber consonant sequences


  • Résumé

    This dissertation examines phonetic and phonological characteristics of consonant sequences in Tashlhit Berber. This dialect allows rich varieties of voiceless consonant clusters and different types of geminates. A whole word may contain only voiceless obstruents (e. G. TsskSftstt "you dried it"). The first part of this dissertation deals with gemination. Results of the acoustic analysis show that duration is the main parameter that distinguishes singletons from geminates. Results of the fiberscopic experiment show important differences between obstruents both in terms of place and manner of articulation. Results of the photoglottographic study show that geminates and singletons, produced with the same aspiration duration, exhibit different laryngeal adjustments both in terms of glottal opening amplitude and in terms of timing of oral-laryngeal co-ordination. Based on our phonetic results and on a number of phonological arguments, we present a geminate as a single melodic unit associated with two prosodic positions. This representation adequately accounts for the non spirantisation of geminate stops. The second part of this dissertation deals with two aspects in relation to voiceless words : the status of the schwa vowel and the laryngeal adjustments during the production of long voiceless sequences. The first aspect is intimately related to the syllable structure of Tashlhit Berber. We have provided a number of phonetic, physiological and phonological arguments which show clearly that schwa is not a segment at the level of phonetic representation. Thus, any segment, be it a voiceless stop, can be a syllable nucleus. Results of the fiberscopic and photoglottographic analyses of voiceless words show that variations in glottal area are related to various segmental properties of an utterance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 378 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 359-378

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7117
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.