Ted Hughes lecteur de Shakespeare

par Vincent Broqua

Thèse de doctorat en Langues, littératures anglaises et anglo-saxonnes

Sous la direction de François Laroque.

Soutenue en 2003

à Paris 3 .


  • Résumé

    À partir de documents des archives Hughes à Emory University, cette thèse explore la lecture du poète national britannique par Hughes. Dans son édition de 1949 des œuvres de Shakespeare et dans ses anthologies shakespeariennes, le poète fragmente le texte du Barde. Il tend au contraire à le lire de façon systématique dans ses écrits critiques. La fragmentation et le système forment le paradigme de la lecture de Hughes. Sa lecture systématique alimente ses écrits biographiques où Shakespeare l'aide à relire son mythe personnel et à revenir sur sa carrière de poète. Cependant, les échos shakespeariens constituent une autre manière d'inscrire la présence parfois occulte de Shakespeare dans son texte. De plus, Hughes réinterprète le langage de Shakespeare dans ses blasons, sa poésie de la dissection et dans sa langue contaminatrice et allitérative. Sa confrontation aux textes shakespeariens s'est toute sa vie résumée à une exploration des relations entre les textes poétique et dramatique.

  • Titre traduit

    Ted Hughes reader of Shakespeare


  • Résumé

    Drawing on new evidence from the Ted Hughes archives at Emory University, this dissertation investigates Hughes's reading of the British national poet. In his 1949 edition of Shakespeare's Works and his anthologies of Shakespeare's verse Hughes fragments Shakespeare's text whereas he tends to read it in a systematic way in his criticism. This works as a paradigm in his readings of Shakespeare. His systematic reading permeates his biographical writings where Shakespeare helps him to reread his personal myth and to reassess his poetic career. However, the shakespearian echoes in Hughes's poetry are also a way to reinstate Shakespeare's sometimes occult presence in his text. Moreover, Ted Hughes reinterprets Shakespeare's language in his blazons, his poetry of dissection and, last, in his consonantal language of contamination. His lifelong engagement with Shakespeare's texts tends to a reflection on the interrelations between poetry and drama.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 525 p.-[1] f. de pl.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 479-512. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7126
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.