Sur les routes de la fortune : commerce à longues distance, endettement et solidarité chez les Wixaritari (Huichol), Mexique

par Séverine Durin

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Pierre-Yves Jacopin.

Soutenue en 2003

à Paris 3 .


  • Résumé

    L'ethnographie des Indiens huicholes, qui se nomment eux-même Wixaritari, montre qu'ils ont été en relation avec les sociétés de l'Occident et du Nord du Mexique pendant des siècles. En particulier ils sillonnaient la région minière nord-occidentale du Mexique pour faire commerce du sel, un bien absolument nécessaire à l'exploitation minière coloniale. A la suite de conflits portant sur les limites territoriales, l'espace communautaire fut sacralisé et devint la base des relations inter-ethniques. De même en est-il des destinations des commerçants, lesquelles sont situées aux confins d'un vaste territoire où les Wixatari se rendent encore aujourd'hui pour commercer, travailler et faire des échanges cérémoniels avec leurs ancêtres. La culture du mai͏̈s, fondement de l'alimentation, a lieu durant la saison des pluies; elle est organisée sur une base lignagère. Pendant la saison sèche les Indiens migrent pour travailler dans les champs de tabac des grandes propriétés métis, vendre de l'artisanat et se rendre en pélerinage; avant l'arrivée des premières pluies, ils reviennent vers leurs communautés afin de prendre part aux travaux agricoles et aux rituels qui leur sont associés. La migration participe de la reproduction sociale. Les modes de production capitaliste et lignager sont intégrés et s'alimentent mutuellement; de même, le développement de la scolarisation n'implique pas forcément une remise en question des codes de conduites et de l'ordre social. La cohésion des communautés indiennes repose sur des mécanismes d'endettement. Le sacrifice rituel du taureau, l'offrande mawarixa, met en jeu des loyautés et jugule les conflits qui surgissent de l'articulation du système communautaire wixatari avec l'État et le marché; le sacrifice est une manière de coopérer, de manifester son obligeance et d'exprimer un sentiment d'endettement. Sa modernité tient dans sa capacité à reconnaître de nouveaux rôles inter-ethniques.

  • Titre traduit

    On the fortunes road : long distance trade, endebtment and solidarity among the Wixaritari (Huichol), Mexico


  • Résumé

    When considered with its historical dimensions, the ethnography of the Huichols Indians, who call themselves Wixaritari, shows that they had ties with the societies of Western and Northern Mexico for centuries. Thus the Wixaritari used to travel in the north-western mining region to exchange salt, a commodity on which colonial mining depended heavily. Following conflicts related to boundaries, the community space became consecrated, and then the common basis for interethnic relations. The destinations of the merchants were also consecrated; they are located at the limits of the large territory that groups still travel to trade, to work and to make offerings to their ancestors. The corn harvest takes place during the rainy season and is organized through lineages. During the dry season, Wixaritari migrate to work in metis tobacco plantations, to sell handcrafts and to embark on pilgrimages; while for months they are dispersed, just before the rain season begins, they come back to their communities to take part in agricultural labor and related rituals. Migration is a part of the reproduction of society, for capitalist and ancestral modes of production are integrated and feed each other. In the same way the development of formal State education does not necessarily question the codes of conduct and the traditional order. Endebtment is the main mechanism of social cohesion. The ritual gift of the bull, the mawarixa sacrifice, puts loyalties at stake and mitigates the conflicts which derive from the articulation between community social system and the State and the market. The mawarixa represents a way to cooperate and to express a sense of indebtedness and obligation; the modernity of this traditional offering consists in its ability to recognize new interethnic roles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (415 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 378-404. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.