Anatomie de la violence dans l'oeuvre romanesque de Charles Bukowski

par Alexandre Thiltges

Thèse de doctorat en Littérature américaine

Sous la direction de Patrick Badonnel.

Soutenue en 2003

à Paris 3 .


  • Résumé

    La violence représente la clef de voûte des romans de Charles Bukowski (1920-1994), sur laquelle reposent tous les autres thèmes. L'étymologie de violentia indique que la vie, la survie et l'auto-conservation sont à l'origine de cette violence. L'écriture bukowskienne a ainsi pour fonction de re-vi-taliser la littérature : "Good literature is almost always disturbing" écrivait Bukowski. La violence étant la résultante d'un conflit entre les pulsions de vie et de mort, l'outil psychanalytique sera très utile pour faire apparaître l'étiologie de la violence dans l'œuvre bukowskienne. La violence textuelle, provenant tout d'abord de l'extérieur, est ensuite intériorisée, pour aboutir aux pulsions de destruction, d'autodestruction, qui, une fois sublimées, sont à l'origine de l'œuvre d'art. La sexualité se transforme en textualité et l'écriture de la violence devient intimement liée à la violence de l'écriture : violence textuelle qui puise ses racines au sein même du langage.

  • Titre traduit

    Anatomy of violence in the novels of Charles Bukowski


  • Résumé

    Violence represents the central theme of Charles Bukowski's writing. Whether thematically or stylistically, Charles Bukowski (1920-1994) developed this topic in length within his work. The etymology of violence indicates that life and preservation of life reside at the source of this concept. The function of Bukowski's writing is therefore to re-vi-talize literature: "Good literature is almost always disturbing", wrote Bukowski. Because violence results from a conflict between life and death instincts, the psychoanalytical tool will be very useful to reveal the etiology of violence in Bukowski's novels. Textual violence, initiating from the exterior (family, school, working place), will be interiorized, creating a destructive and self-destructive drive, which can be sublimated. Thus appears the relationship between sexuality and textuality. For it is clear that the writing of violence is intimately linked to the violence of writing: a textual violence whose origin is language itself.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (656 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 626-656. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6573
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.