Le nationalisme linguistique au Liban autour de Saʿīd ʿAql et l'idée de langue libanaise dans la revue "Lebnaan" en nouvel alphabet (03. 1983-10. 1988)

par Arkadiusz Plonka

Thèse de doctorat en Langues, civilisations et sociétés orientales

Sous la direction de Jérôme Lentin et de Andrzej Zaborski.

Soutenue en 2003

à Paris 3 en cotutelle avec l'Uniwersytet Jagielloński (Cracovie, Pologne) .


  • Résumé

    La thèse présente le nationalisme linguistique au Liban gravitant autour d'un poète et politicien libanais, Sa'Ìd 'Aql (né en 1912) et la politique linguistique, liée à l'idée de langue libanaise, exprimée dans son organe politique, la revue Lebnaan" en nouvel alphabet (no 372-639, période: 03. 1983 - 10. 1988). El-sawra l-luoawiyye l-muzdawie (la double révolution linguistique) de 'Aql envisage la réduction de la diglossie (non bilinguisme) par la reconnaissance de la langue vernaculaire comme langue nationale et langue officielle du Liban, ainsi que le remplacement de la graphie arabe par un nouvel alphabet se distinguant considérablement des systèmes de translittération. L'absence des tentatives de la standardisation du libanais prouve que l'idée de langue libanaise est un phénomène purement idéologique. La thèse présente l'analyse critique de notation du corpus dans le cadre de la dialectologie arabe. Les procédés argotiques (langage enfantin, hybridation avec un rôle important du turc, régionalismes, renvoi à un référent sexuel, vulgarismes, considérés par le poète comme non recevables par la norme du libanais littéraire) visent à discréditer des adversaires politiques (les Palestiniens, certains politiciens libanais et étrangers). La purification du lexique s'inscrit dans le cadre du " phénicianisme " (supériorité supposée de la culture phénicienne sur les civilisations: européenne et arabe) et du " libanisme " tentant de séparer le Liban du monde arabe. L'intellectualisation du libanais (enrichissement de la terminologie des sciences humaines) s'effectue surtout par des emprunts (arabe standard compris) et avec un rôle connotatif du français. La modernisation du libanais (ajustement aux sommations contemporaines, imposées par l'essor technologique) se caractérise par une fluctuation des calques et par l'adaptation des emprunts aux systèmes: phonologique et morphologique du libanais.

  • Titre traduit

    Linguistic nationalism in Lebanon by Saʿīd ʿAql and the idea of the Lebanese language in the weekly "Lebnaan" in the new alphabet (03. 1983-10. 1988)


  • Résumé

    The doctoral thesis analyses the idea of the Lebanese language in the trunk of the linguistic nationalism by the Lebanese poet and politician, Sa'Ìd 'Aql. Its "double language revolution" assumes the reduction of diglossia in Lebanon by making the Lebanese dialect a national and an official language of Lebanon and replacing the Arabic alphabet with a new one, created by the poet and based on the Latin alphabet. The most important part of the corpus in the new alphabet was Sa'Ìd 'Aql's political instrument, weekly "Lebnaan", published in the new alphabet from 1983 to 1988. The thesis analyzes the system of notation in the new alphabet in the trunk of the Arabic dialectology. It describes the language planning which intends to compensate the lacking prestige of Lebanese vernacular towards the standard Arabic by the enrichment of the terminology of the human sciences (the intellectualization of the "Lebanese language" by borrowings, neologisms, with a special role of French as a connotative language). The expressive language of "Lebnaan" has the common points with a jargon (baby talk, hybridization, sexual references, regionalisms considered as non normative for the literary Lebanese, etc. ). The purification of the Lexis in our corpus is coherent with the "Phoenicianism" (supposed superiority of the Phoenician culture over the European one) and with the anti-Arabic tendencies in the trunk of the "Lebanism" of the analyzed movement. The modernization (which we distinguish from the intellectualization) of the Lexis in the weekly "Lebnaan" is characterized among others by the fluctuation as regards to the loan translations, their functional and stylistic co-existence with the Arabic Lexis and their different adaptation into the Lebanese phonological and morphological systems. The absence of the standard planning of Lebanese proves that the idea of the Lebanese language has an ideological, not linguistic aspect.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (455 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 247-265. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.