La diplomatie française et la révolution hongroise de 1956

par Gusztáv D. Kecskés

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Élisabeth Du Réau et de Mária Ormos.

Soutenue en 2003

à Paris 3 en cotutelle avec Pécsi Janus Pannonius Tudományegyetem .


  • Résumé

    Les sources étudiées dans les archives françaises et hongroises, ainsi qu'au Secrétariat International de l'OTAN (Bruxelles) m'ont inspiré les conclusions suivantes : la diplomatie française avait des informations précises sur la révolution hongroise de 1956. Ses prises de positions et sa marge de manoeuvre furent fortement influencées à long terme par le statu quo européen - dominé par les États-Unis et l'Union soviétique -, et la guerre d'Algérie. À court terme, c'est l'expédition de Suez qui y exerça un effet considérable. Conformément à ces facteurs, la politique étrangère française réagit d'une manière très prudente aux événements de Hongrie. Tout en évitant même l'apparence d'une intervention directe, son activité se limitait aux discours prononcés à l'ONU et à la participation aux programmes d'aide humanitaire en faveur des réfugiés hongrois et de la population restée en Hongrie. Les rapports franco-hongrois, qui avaient connu une période de progrès en relation avec la détente internationale, se dégradèrent jusqu'au minimum protocolaire à cause de la répression de la révolution par l'URSS. Néanmoins des relations bilatérales quasi normales se rétablirent en automne 1958.

  • Titre traduit

    French diplomacy and the Hungarian revolution of 1956


  • Résumé

    On the basis of my research in French and Hungarian archives and at NATO's International Staff (Brussels), I came to the following conclusions: French diplomacy had accurate information about the Hungarian Revolution of 1956. Its responses were largely dictated by both long-term factors - a European status quo dominated by the United States and the Soviet Union, the Algerian War - and the more immediate circumstance of the Suez Crisis. Driven by these considerations, the Quai d'Orsay reacted to the Hungarian events with extreme caution, seeking to avoid any hint of direct intervention. Its action thus was limited to the speeches at the United Nations and to participation in the humanitarian programmes to aid Hungarian refugees as well as to relieve distress in Hungary. After progressively improving in the earlier period of détente, French-Hungarian diplomatic relations were reduced to a protocolary minimum after the suppression of the revolution by the USSR. However, in autumn 1958, bilateral relations were essentially normalized.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (607 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr f. 481-600

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre de recherche sur l'histoire de l'Europe Centrale contemporaine. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6633
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.