Les premières occupations agricoles de l'Arc Antillais, migration et insularité : le cas de l'occupation saladoïde ancienne de la Martinique

par Benoît Bérard

Thèse de doctorat en Archéologie. Préhistoire. Ethnologie. Anthropologie

Sous la direction de Danièle Lavallée.

Soutenue en 2003

à l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris) .


  • Résumé

    Les premières occupations formatives des Antilles sont liées à la migration de populations venant du bassin de l'Orénoque. En Martinique. L'étude de ces groupes. Rattachés à la sous-série saladoïde cedrosane, a une histoire riche. C'est fort de ces acquis que nous avons réalisé une analyse globale de cette phase de la préhistoire antillaise. Notre recherche s'appuie sur l'analyse d'opérations de terrain inédites. Les informations obtenues nous permettent d'étudier le mode de constitution de ces gisements archéologiques. On commence alors à distinguer l'organisation de ces villages et le mode de gestion de l'espace insulaire qui s'y rattache. L'analyse de différentes productions artisanales nous offre une connaissance plus intime de ces populations. Ainsi, se dégage progressivement l'image de groupes pionniers' agro-céramistes caractérisés par un haut degré d'organisation et par la matérialisation permanente de leurs conceptions spirituelles au travers de leur production artisanale.

  • Titre traduit

    ˜The œfirst formative occupation of the west Indies, migration and insularity : the study of the early saladoïd occupation of Martinica Island


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 415 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 377-405. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.