Le serment politique en France 1789-1870

par Jean-Yves Piboubes

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Alain Corbin.

Soutenue en 2003

à l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris) .


  • Résumé

    Jusqu'en 1870, le serment politique a été imposé par tous les régimes aux fonctionnaires, aux élus et aux électeurs. Ce serment remonte à la Révolution. Mais, les événements révolutionnaires le font évoluer pour donner naissance à un nouveau type de serment sous l'Empire. Au XXe siècle, il participe à la définition de la légitimité des régimes et impose la suprématie du chef de l'Etat. Il est le symbole de la politisation de l'administration. En 1815, en 1830, en 1852, il provoque la démission d'un nombre important d'élus et de fonctionnaires. Cependant, les refus de serment concernent toujours une minorité. La plupart des hommes du XIXe siècle prêtent serment à des régimes qui sont en opposition avec leur conviction et les changements de régime les obligent souvent à en prêter plusieurs dans leur vie. Le serment devient le symptôme de la crise politique qui touche le pays depuis 1789. Il semble ne plus avoir aucune valeur et est aboli le 5 septembre 1870.

  • Titre traduit

    ˜The œpolitical oath in France, 1789-1870


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (497 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 478-490. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7339
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.