Heidegger et l'origine de la subjectivité

par Maxence Caron

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Rémi Brague.

Soutenue en 2003

à l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris) .


  • Résumé

    La critique heideggerienne de la subjectivité est devenue un lieu commun dont s'alimente à plus ou moins forte raison la pensée contemporaine. Mais la mise en question de cette notion dont le classicisme impensé devenait embarrassant, se déploie chez Heidegger (1889-1976) sous un horizon bien différent de ce que les lectures hâtives ont l'habitude d'en retenir ; car la fameuse " Destruktion " du concept de sujet ne vise pas à éliminer ce dernier mais à manifester sa structure afin d'ouvrir la possibilité de le penser au sein du déploiement qui le fait advenir historialement et ontologiquement. Le propos de Heidegger consiste à libérer toute pensée du soi d'une métaphysique prise au jeu de sa propre activité et esclave de concepts forgés sur le modèle ontique. En refusant d'envisager la structure du soi sous l'angle de l'étant dont le soi permet précisément la phénoménalisation, en soulignant la relation précompréhensive de l'ipséité à l'être, en distinguant le règne du Dasein de celui de l'étant en totalité, Heidegger établit la structure temporale de la réalité humaine et définit ainsi ce qui constitue l'être-propre (Eigentlichkeit) de cette dernière. Cet être-propre est à la fois ouverture à l'être et conscience de la prédominance de l'être dont le mouvement simultané d'éclosion et de retrait constitue la matrice de toute ipséité. La déconstruction de la subjectivité revêt donc une signification éminemment positive dans la mesure où elle nous fait acquérir la pensée de l'ipséité propre et vise au dégagement de cet élément qui, dans l'être, rend possible l'émergence de la complexité d'un soi intentionnel: l'Ereignis. De Sein und Zeit à Zeit und Sein, un seul courant traverse l'oeuvre heideggerienne : la compénétration de l'eigen et de l'eignen, du soi et de l'être, sous !l'exposant de l'être. L'être comme Ereignis s'avère ainsi origine de toute ipséité.

  • Titre traduit

    Heidegger and the origin of subjectivity


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 943 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 930-943. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7290
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.