Prothesis : le corps, la mort et la céroplasticienne

par Sarah Eva Roshem

Thèse de doctorat en Arts plastiques et sciences de l'art

Sous la direction de Jacques Cohen.

Soutenue en 2003

à l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris) .


  • Résumé

    Prothésis présente l'usage que nous faisons de la cire à des fins artistiques. Notre thèse expose dans notre première partie, Prothésis, comment la cire a pu servir dans l'histoire des hommes à remplacer le corps d'un mort par un substitut, dans les domaines funéraires et médicaux. Dans la seconde partie, Prothèse, nous démontrons qu'à la question du manque d'une partie du corps, le substitut en cire a permis dans les cadres religieux et médicaux d'apporter une réparation satisfaisante à cette question du corps prothétique. Dans Thèse notre dernière partie, nous soutenons que le substitut en cire que nous utilisons dans notre pratique peut agir encore aujourd'hui sur les consciences dans le champ artistique.

  • Titre traduit

    The body, the death and the art of wax


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (361 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 247-253. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7211
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/3143
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.