Le récipient et les premiers "arts du feu" au Proche-Orient durant le Néolithique précéramique (10è - 7è millénaires avant J. -C. Cal. )

par Maud Lebreton

Thèse de doctorat en Histoire de l'art et archéologie

Sous la direction de Jean-Louis Huot.

Soutenue en 2003

à l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris) .


  • Résumé

    Le Néolithique précéramique se caractérise, comme son nom l'indique, par l'absence de céramique. Cette technique, visant la transformation volontaire et définitive par cuisson d'une pâte à base de terre argileuse, produit des récipients, appelés poteries, capables de supporter le contact direct avec une flamme et donc de cuire leur contenu. Le récipient étant un outil indispensable à l'homme sédentaire, la mise en oeuvre et la consommation des produits de la cueillette, de la chasse, puis de l'agriculture et de l'élevage sont pratiquées , plus de 2000 ans avant l'utilisation des poteries. L'apparition tardive de la céramique dans le processus de : néolithisation montre que la gamme de récipients disponibles jusqu'alors satisfaisait les besoins quotidiens i de ces nouveaux agriculteurs et éleveurs sédentaires. L'analyse des récipients du Néolithique précéramique, en fibres végétales, en bois, en pierre, en chaux, en plâtre et en terre argileuse, permet de voir le milieu naturel, technique et culturel dans lequel ils sont nés et ont été utilisés. La domestication du feu dans la transformation physique et chimique de matières naturelles (calcaire, gypse, terre argileuse) redéfinit la place et le pouvoir de l'homme sur la nature. Le caractère cumulable du progrès technique permet de remonter à la naissance de la céramique dont la postérité en fait aujourd'hui un trait de civilisation. Les techniques et les technologies précédant directement son apparition ont été les moteurs de son adoption. Celle-ci s'inscrit dans la logique interne et la tendance inhérente à l'évolution technique. L'apparition des poteries ne constitue ainsi qu'une étape dans la mise en place de cette mutation extraordinaire et décisive que représente la néolithisation au Proche-Orient.

  • Titre traduit

    ˜The œcontainer and the first "arts du feu" in the near east during the preceramic Neolithic (10th - 7th millenium B. C. Cal. )


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (625 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 331-365. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7320
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/3091
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 948
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.