Phénomène, être, phénoménalité

par Alexandra Ahouandjinou

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean Gayon.

Soutenue en 2003

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'étude du rapport du phénomène ( tel qu'il est défini par Heidegger au § 7 de Être et temps) à l'être ou plus précisément à la phénoménalité de l'être à révélé plusieurs éléments: a) le phénomène dispose d'une phénoménalité déterminée qui n'est que la différence spécifique d'un genre. En ce sens, la phénoménalité du phénomène n'est pas vide de contenu mais détient une " contenance " qui consiste dans une indépendance dont l'exigence pousse au delà des limites de la réduction. B) le phénomène possède une identité qui n'a nulle besoin de l'être pour se réaliser, d'où les conséquences déterminantes concernant le rapport entre ontologie et phénoménologie. C) si chez Heidegger, l'être se montre dans une invisibilité, il ne montre jamais le comment de cette manifestation. C'est pourquoi nous sortons de la pensée Heideggerienne pour tenter de résoudre la phénoménalité de l'être.

  • Titre traduit

    Phenomenon, being, phenomenality


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 275 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 272-274. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.