La causalité chez Hegel et Aristote

par Stavroula Triantaphyllou

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Bernard Bourgeois.

Soutenue en 2003

à l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris) .


  • Résumé

    Selon Hegel, la Métaphysique ne suit pas le modèle démonstratif des Seconds Analytiques: il n 'y a pas une première ousia à partir de laquelle il serait possible de développer les déterminations du niveau sublunaire (l'unité catégoriale de l'être -l'être selon les figures de la prédication, et l'unité dans la substance sensible -l'être 'selon l'energeia et la dynamis) comme la conséquence à partir de son principe. Le principe selon lequel sont articulées les déterminations particulières (le premier moteur immobile) leur est juxtaposé. S'il en est ainsi, en quoi il est un principe de compréhension pour la Métaphysique, en l'occurrence pour la notion de cause en tant que notion qui est dite en plusieurs sens, irréductibles les uns aux autres? Il est besoin de voir la manière dont fonctionne l'interprétation hégélienne, aussi bien dans le contexte aristotélicien que dans le contexte hégélien. C'est ainsi que s'explicite à la fin, la différence entre eux: chez Hegel, l'analyse de la causalité est purement logique alors que chez Aristote, elle ne perd jamais sa référence au réel.

  • Titre traduit

    ˜The œcausality : Hegel and Aristote


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 427 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 401-424. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6800
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.