La physique quantique au regard de la physique classique et de la physique dans l'Antiquité

par Iraj Nikseresht

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Luc Brisson.

Soutenue en 2003

à l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris) .


  • Résumé

    La physique moderne, notamment la théorie des quanta et la découverte de Max Planck a soulevé une série de problèmes très généraux d'ordre strictement physique, mais qui ont obligé les physiciens à sortir du cadre étroit de leur discipline et à reprendre à leur compte certaines grandes questions philosophiques. N. Bohr, W. Heisenberg, W. Pauli, M. Born, P. Dirac, P. Jordan et J. Von Newmann ont été les principaux artisans de la mécanique quantique et des partisans de l'interprétation "dite de Copenhague". M. Planck, A. Einstein E. Schrodinger et L. De Broglie ont aussi apporté des contributions essentielles à la théorie quantique, en s ' opposant à l' interprétation de Copenhague. Aux yeux de Heisenberg et de Bohr, la naissance de la physique quantique est apparue comme une révolution radicale dans les concepts sur lesquels la description de la Nature avait été fondée jusqu' alors. Ce fut un nouveau " fondement de la science de la Nature ", selon W. Heisenberg, qui soulignait la " rupture réelle dans la structure de la science, voir le changement apporté dans la réalité " , qui exigeant une réflexion rétrospective sur l' ensemble de la science et de la philosophie moderne; et Schrodinger évoquait non sans lyrisme l'attitude " passionnante, neuve et révolutionnaire ". Cela explique le recours à la philosophie qui a réuni et opposé les différents fondateurs de la théorie quantique. Des philosophes aussi différents que Kojève, Heidegger, Cassirer, Hermann, Carnap, Reichenbach, Meyerson ou Bachelard ont fait de la physique quantique un sujet central de préoccupation; on trouve dans leurs oeuvres des références explicites à la physique quantique. On se propose de parler ici de Heisenberg qui est de tous les fondateurs de la mécanique quantique celui qui parle le plus et le plus précisément des grecs. Il parle des présocratiques (qu'il lit à travers Nietzsche) de Démocrite et de Platon, enfin d' Aristote, qui est à ses yeux, le philosophe qui permet de penser, grâce à la notion de puissance, le problème de la transition possible à l'acte. Dans ce travail nous allons parler des liens historiques entre la physique quantique et la physique au cours de 1 'histoire. Ces liens sont sûrement plus intéressants pour l'historien que pour le physicien, mais le physicien peut aussi, en s'intéressant aux autres anciens, avoir des intuitions qui l'aident à résoudre certaines des problèmes qu'il rencontre aujourd'hui

  • Titre traduit

    ˜The œquantum physics to look it the classic physics in antiquity


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (975 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 896-961. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.