Le droit des élections politiques au Cameroun : suffrage universel et démocratie

par Bernard Ngango

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Jean-Claude Masclet.

Soutenue en 2003

à Paris 1 .


  • Résumé

    En mettant en place de nouvelles institutions, le législateur camerounais a souhaité se doter d'instruments juridiques susceptibles d'entraîner la participation du plus grand nombre de citoyens. Mais si le vote est l'acte par excellence à travers lequel le citoyen s'implique dans la vie politique la question peut se poser de savoir si sa réalisation est effective. En effet, une législation qui proclame le principe du suffrage universel mais qui ne l'accepte qu'à regret, peut, dans une mesure appréciable, en corriger les effets par une réglementation appropriée de la procédure électorale. Dès lors, l'interrogation majeure autour de laquelle s'articule notre propos est de voir si l'objectif proclamé par le législateur camerounais, à savoir l'instauration d'une société démocratique a été atteint.

  • Titre traduit

    Political elections in Cameroon : universal suffrage and democracy


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 455 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 402-436

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : D 03 : 65
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2003-104
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.