Le patrimoine fiduciaire : contribution à l'étude de l'universalité

par Céline Kuhn

Thèse de doctorat en Droit privé

Sous la direction de Thierry Revet.

Soutenue en 2003

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'introduction de la fiducie dans le Code civil est sans cesse repoussée. Des textes ont été préparés, mais, à ce jour, n'ont jamais abouti. Pourtant, les expériences étrangères devraient inciter le législateur français à la consacrer d'une manière générale. Les fiducies innommées constituent des reconnaissances ponctuelles du mécanisme qui témoignent déjà de son appartenance au droit positif. Des obstacles théoriques semblent condamner toute admission franche de l'institution. Cette étude de la fiducie à partir de son objet, le patrimoine fiduciaire, se propose de démontrer sa compatibilité avec notre corpus. L'analyse de la nature juridique du patrimoine fiduciaire nous amène sur le terrain de l'universalité, et plus particulièrement de l'universalité de droit. L' affectation est au creur de la technique fiduciaire: la propriété fiduciaire se découvre propriété affectée. Ces pistes de réflexion permettent d' envisager le réveil de la fiducia sous une forme contemporaine.

  • Titre traduit

    The patrimoine fiduciaire : essay on universality


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 479 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 440-478. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?