Déflagration de nuages H2/O2 présentant un gradient de concentration

par Florent Guélon

Thèse de doctorat en Sciences de l'ingénieur. Energétique, thermique, combustion

Sous la direction de Philippe Daniel Gillard.

Soutenue en 2003

à Orléans .


  • Résumé

    Pour une meilleure approche de la sécurité industrielle, il est devenu indispensable aujourd'hui de comprendre et maîtriser les explosions de nuages gazeux non-uniformes. Dans ce contexte, sont menées une étude expérimentale et numérique (code FLUENT) de la déflagration d'un nuage H2/ O2 se dispersant dans l'air ambiant. L'analyse expérimentale a permis de : - caractériser les profils de pression générés par l'explosion, - rechercher les limites d'inflammabilité du nuage, - mesurer les vitesses de flamme. Deux points importants vis-à-vis de la sécurité industrielle ressortent de cette étude. - Un nuage diffusant dans l'atmosphère peut être initié en tout point, tant que celui-ci se trouve dans le domaine d'inflammabilité. - Si dans un milieu gazeux uniforme, la célérité de la flamme est constante, cela n'est plus le cas pour un milieu non-uniforme. En effet, la propagation de la flamme est instationnaire et s'accélère dans la direction où le gradient de réactivité est le plus important.

  • Titre traduit

    Deflagration of H2/O2 cloud with reactivity gradient


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 204 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 201-204

Où se trouve cette thèse ?