Importation nucléaire de protéines et de plasmides médiatisée par des osides caryophiles

par Christine Rondanino

Thèse de doctorat en Biologie et biophysique moléculaires et cellulaires

Sous la direction de Michel Monsigny.

Soutenue en 2003

à Orléans .


  • Résumé

    Une limite majeure à l'utilisation des vecteurs non viraux pour la thérapie génique est leur difficulté à transférer les gènes dans le noyau, site de leur expression. Pour favoriser l'importation nucléaire, notre approche a consisté à associer des signaux de localisation nucléaire osidiques (osides caryophiles) à des plasmides. Nous avons montré que le transport nucléaire médiatisé par des signaux osidiques est différent de la voie classique utilisant des peptides de localisation nucléaire. Celui-ci n'est pas inhibé sous diverses conditions de stress et est très efficace dans des cellules quiescentes. Les plasmides substitués par un oside caryophile, le mannose, sont importés dans le noyau de cellules perméabilisées par la digitonine. L'expression de ces plasmides est jusqu'à 250 fois plus grande qu'avec des plasmides modifiés mais non mannosylés. Ce travail ouvre la voie à la préparation de plasmides glycosylés efficaces, potentiellement utilisables en thérapie génique.

  • Titre traduit

    Nuclear import of proteins and plasmids mediated by karyophilic sugars


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 167 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 140-167

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 19-2003-29
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.