Quelle politique de multifonctionnalité économiquement efficace pour l'Union européenne ?

par Anthony Aumand

Thèse de doctorat en Agro-économie

Sous la direction de Philippe Lacombe et de Laurence Tubiana.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La multifonctionnalité de l’agriculture est une notion aujourd’hui centrale dans les débats sur l’avenir des politiques agricoles. Elle pose notamment la question des limites du découpage et du ciblage comme règle universelle pour la mise en œuvre des politiques domestiques de gestion des biens publics joints aux biens privés agricoles, et de l’opportunité, compte tenu de ces limites, d’un maintien de mesures domestiques de soutien couplées à l’offre agricole. Dans une première partie nous dressons un état des lieux des débats internes (au sein de l’Union européenne) et externes (dans la négociation commerciale agricole) sur les implications de la multifonctionnalité pour la réforme des politiques agricoles. Nous montrons notamment que la principale controverse sur les instruments de la multifonctionnalité oppose les tenants du ciblage/découplage aux tenants du couplage. Pour les premiers, le traitement public des externalités et des biens publics par des politiques respectant ces deux critères permet une gestion efficace des biens publics joints tant sur le plan domestique que global. Pour les seconds, la promotion des multiples rôles de l’agriculture, dont celui de fournisseur d’aménités, ne peut passer que par une politique agricole forte. Dans une seconde partie nous cherchons à éclairer cette controverse, en étudiant l’impact théorique sur le bien être des différents types de politiques en débat. Nous montrons que la mise en place d’une politique économiquement efficace sur le plan domestique suppose bien de pouvoir recourir à des mesures de soutien couplées, qui peuvent permettre par rapport aux politiques ciblées et découplées de réduire les coûts de transaction et de préserver les économies de gamme. Enfin nous conduisons dans une troisième partie une analyse empirique des effets des différents instruments de la PAC sur la multifonctionnalité. Elle consiste en l’étude des effets des instruments et de leurs adaptations progressives « multifonctionnelles » sur les pratiques agricoles, puis des impacts environnementaux de ces évolutions. Cette analyse montre que les modalités actuelles de couplage des soutiens de la PAC ne permettent pas d’assurer une gestion efficace de la multifonctionnalité.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (345 p.)
  • Notes : Publication autorisée par la jury
  • Annexes : Bibliogr. 336 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.