Etude des interactions riz-Magnaporthe grisea : Caractérisation et clonage du gène de résistance Pi33

par Romain Paul Emile Berruyer

Thèse de doctorat en Biologie intégrative

Sous la direction de Jean-Loup Notteghem.

  • Titre traduit

    Rice-Magnaporthe grisea interactions study. Characterization and cloning of the rice blast resistance gene Pi33


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La résistance des plantes aux agents pathogènes suit souvent la théorie gène-pour-gène. Contrairement aux autres gènes d'avirulence, le gène ACE1 de Magnaporthe grisea (responsable de la pyruculariose du riz) code pour une grosse protéine qui n'est pas sécrétée. Au cours de cette thèse, le gène de résistance correspondant à ACE1 a été cartographié sur le bras court du chromosome 8 à l'aide de couples de souches isogéniques. Ce gène de resistance dominant est différent de ceux déjà connus. Il a été nommé Pi33 puis finement cartographié en utilisant une population de 889 lignées et des marqueurs moléculaires. Une cartographie physique a été réalisée sur deux banque BAC, l'une, ordonnée, de la variété Nipponbare (sensible) l'autre, non ordonnée, de la variété IR64 (résistante). L'étude des séquences disponibles dans la zone n'a permis de détecter aucun homologue de gènes de résistance connus. Enfin, le polymorphisme autour de Pi33 et son origine parmi les parents d’IR64 ont été étudiés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (342 + 5 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 394 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.