Contribution à la recherche d'informations sémantiques : capitalisation de connaissances dans une mémoire documentaire d'interactions géniques

par Reyna Medina-Ramirez

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Rose Dieng-Kuntz.

Soutenue en 2003

à Nice .


  • Résumé

    Le Web sémantique apparaît comme la prochaine génération du Web, dont le but est de donner à l’information sur le Web une représentation sémantique afin d’être accessible et compréhensible par des machines. Il repose sur des ontologies, des annotations sémantiques et des langages de représentation de connaissances pour représenter formellement ces ontologies et ces annotations. Néanmoins, bien que la quantité non négligeable de formalismes proposés montre l’intérêt d’une telle approche, cela pose un problème au moment du partage d’informations représentées ; des mécanismes de traduction sont nécessaires pour la réutilisation des connaissances exprimées dans des langages d’expressivités différentes. Par ailleurs, les documents accessibles à partir du Web ou d’une base documentaire quelconque constituent une source considérable de connaissances à représenter, interroger, capitaliser et diffuser. Le but de ce travail de recherche est à la fois de proposer une méthode de traduction entre langages d’expressivité différentes, ainsi que de fournir un environnement pour exploiter, capitaliser et diffuser les connaissances d’un domaine (interactions géniques chez la Drosophila Melanogaster) pour des besoins de recherche d’informations.

  • Titre traduit

    Semantic information retrieval : knowledge capitalization inside a genic documentary memory


  • Résumé

    The Semantic Web is an extension of the current web in which information is given well-defined meaning, in order to be accessible and comprehensible not only by humans but also by computers thus enabling computers and people cooperation ? This approach relies on ontologies, semantic annotations and formal knowledge representation languages. The huge amount of formalisms proposed shows not only the increasing interest of such approach but also the problems faced when sharing annotations and ontologies. We argue that translation methods seems necessary to share and re-use the heterogeneous resources belonging for example to a scientific community or an enterprise, documents (in electronic or paper supports) constitute a significant source of knowledge to be represented, handled, queried and diffused.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 160 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 155-160. Résumés en français et en anglais

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 03NICE4039bis
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 03NICE4039
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.