Recrutement et activité des osteoclastes humains : effets des bisphosphonates et rôle de rankl

par Véronique Breuil

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Bernard Rossi.

Soutenue en 2003

à Nice .


  • Résumé

    Les ostéoclastes présentent des différences importantes entre espèces rendant difficile l’application des données animales à la biologie de l’ostéoclaste humain. Dans une première partie de ce travail, nous avons participé à la caractérisation des cultures primaires d’ostéoclastes humains. Ainsi, après 21 jours de culture, nous disposons d’un nombre suffisant de cellules présentant les caractéristiques classiques de l’ostéoclaste. Dans ce modèle, nous avons montré que l’alendronate agit en inhibant l’activité de résorption ostéoclastique sans modification du recrutement ostéoclastique. Par ailleurs, une simple pré-incubation des lamelles osseuses avec l’alendronate induit une inhibition de résorption osseuse comparable à celle obtenue avec une exposition continue des cellules à l’alendronate, soulignant l’importance de l’interaction entre l’ostéoclaste et la matrice osseuse. Enfin, nous avons mis au point une technique d’évaluation de l’activité de résorption : la mesure des produits de dégradation du collagène dans le milieu de culture, qui présente de nombreux avantages, permet d’évaluer de manière fiable la résorption osseuse in vitro. Dans une deuxième partie, nous avons montré que RANKL est un facteur chimiotactique pour les monocytes. RANKL induit la migration des cellules MonoMac-6 et de cellules normales (cellules mononuclées du sang périphérique et CD14+ purifiées), confirmant la pertinance physiologique de nos observations. L’effet chémoattractant de RANKL est dose-dépendant et comparable à celui de MCP-1, chimiokine de référence des monocytes. La migration induite par RANKL est abolie par l’addition concomitante d’OPG, confirmant la spécificité des propriétés chémoattractantes de RANKL. RANKL ne module pas l’expression de chimiokines connues pour attirer les monocytes et ses effets correspond bien à du chimioactisme et non pas de la chimiokinésie. Enfin, l’effet chémoattractant de RANKL est additif à celui de MCP-1, suggérant des voies de signalisation différentes.

  • Titre traduit

    Recrutment and activity of human osteoclasts : effects of bisphosphonate and role of rankl


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    In a second part, we demonstrate that RANKL is a chemotactic factor for human monocytes. RANKL induces the migration of MonoMac-6 and normal cells (peripheral blood mononuclear cells and CD14+ purified cells), strengthening the physiological relevance of our observations. Chemotactic effect of RANKL is dose dependant and similar to MCP-1, the reference chémokines for monocytes. Addition of the RANKL decoy receptor osteoprotegerin abrogates the RANKL-induced migration, hallmarking a true specific activity. RANKL does not modulate the expression of chémokines known to attract monocytes and its effects correspond to chemotaxis and not chemokinesis. Finally, chemotactic effect of RANKL is additive to MCP-1, suggesting that RANKL mediates its action through its own signalling pathways.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : Pagination multiple
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 25 f. Résumé en français

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 03NICE4011bis
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 03NICE4011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.