Etat et croissance endogène : analyse théorique et empirique du rôle des investissements publics

par Fabienne Bonetto

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Claude Berthomieu.

Soutenue en 2003

à Nice .


  • Résumé

    Cette thèse étudie le rôle de l'Etat dans la croissance. La valorisation du comportement d'accumulation public (dans les capitaux physique, technologique, infrastructurel et humain) légitime une revisite de l'état régulier du modèle de Solow : le taux d'investissement public détermine le revenu (par tête) de long terme et explique les écarts en niveau, un résultat que nous vérifions (données transversales, 1970-1995). Cet élargissement de la liste des déterminants du revenu d'équilibre standard permet d'établir un effet positif du taux d'accumulation public sur la croissance, une relation confirmée par nos estimations (données transversales et de panel). Nous relevons l'importance de l'histoire de la politique publique dans un contexte d'équilibres multiples. La démarche économétrique vise alors à tester l'hypothèse de ruptures du régime de croissance relativement au développement public du capital. Au final, nous tentons de mesurer le rôle du " capital " politico-institutionnel.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 447 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.f.391-436

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 03NICE0045
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 03NICE0045bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.