La découverte du corps caché : la pensée physiologique entre médecine et philosophie dans le stoïcisme romain : Ier-IIe siècles ap. J.-C

par Frédéric Le Blay

Thèse de doctorat en Lettres classiques

Sous la direction de Jackie Pigeaud.

Soutenue en 2003

à Nantes .

  • Titre traduit

    Revealing the hidden body : physiological thought between medicine and philosophy in roman stoicism : first and second centuries A.D.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    En rompant avec le dualisme platonicien et en posant l'union de l'âme et du corps, les stoïciens des deux premiers siècles de l'Empire romain confèrent au savoir du corps et à la pensée physiologique une place de choix au sein de la spéculation philosophique. Les auteurs se réclamant du Portique puisent ainsi dans les théories et les modèles médicaux pour soutenir leurs propres théories dans le domaine de la Physique comme dans celui de l'Éthique. Mais leur réflexion surpasse également celle des médecins puisque leur anthropologie et leur psychologie se fondent sur certaines notions d'ordre physiologique (la douleur, l'instinct, l'oikeiôsis) que les médecins de l'Antiquité ne font qu'effleurer, quand ils ne les ignorent pas. Enfin, le corps et le vivant apparaissent comme les figures paradigmatiques fondamentales de leur système. Ce statut particulier explique l'émergence d'une esthétique nouvelle qui influence les pratiques et l'écriture littéraires.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (438 p., 136 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 59-109. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 03 NANT 3018
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.